Le guide du référencement naturel pour les e-commerçants

Nous le répétons sans cesse sur ce blog : assurer la promotion de votre boutique doit être au coeur de vos préoccupations et rester votre priorité si vous souhaitez bien vivre de vos revenus sur internet.
Avoir de bons produits, les présenter sur un joli site, soigner le service avant et après-vente, tout cela a son importance également bien évidemment, mais vous devez tout faire en sorte pour attirer toujours plus de clients sur votre site et les fidéliser.

Pour cela, vous avez certainement essayé plusieurs approches : présence sur de nombreux réseaux sociaux, envoi d’un communiqué de presse aux journalistes susceptibles d’être intéressés par vos produits, contacts avec des bloggeurs, etc…

Toutes ces stratégies marketing visent à multiplier les chances d’exposer votre marque et vos produits à votre public cible.

Pour autant, il ne faut pas négliger le référencement qui vous permet de vous propulser dans les premiers résultats de recherche lorsque vos prospects tapent le mot-clé que vous visez (souvent les produits que vous vendez).

Le référencement, c’est une combinaison entre un contenu optimisé de votre site et des liens de qualité pointant vers votre site (la logique étant que si des sites de qualité citent votre site, c’est qu’il mérite d’être reconnu à son tour).
Optimiser le contenu de votre site, c’est ce que l’on appelle l’on site SEO et vous devez absolument y consacrer le temps nécessaire car le jeu en vaut vraiment la chandelle. C’est un travail à lancer dès la mise en ligne de votre site et à continuer à chaque fois que vous créez une nouvelle fiche produit ou bien mettez à jour votre site.

Voici mes 3 recommendations pour partir sur de bonnes bases.

1. Soignez les descriptions de vos produits

Vous devez guider Google en lui donnant un maximum d’informations sur ce que vous vendez. Et cela tombe bien car vos prospects le souhaitent également. Aussi, n’hésitez pas à écrire des descriptions soignées et détaillées de chacun de vos produits.
C’est en effet dans tout le contenu de votre site et en particulier dans vos fiches produits que Google puisera les mots-clés pour lesquels il vous mettra en avant.
Et si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à utiliser les recherches associées aux mots-clés.

Prenons l’exemple d’une robe noire.
Tapez « robe noire » dans votre moteur de recherche.

Résultats-google-shopping-robe-noire

En premier lieu, on trouve les annonces Adwords.
Juste en dessous, la catégorie Images montre directement des photos de robes noires. Ainsi, si vous avez un coup de coeur sur l’une d’entre elles, vous pouvez cliquer sur la photo qui vous plaît et être automatiquement redirigé(e) vers le site marchand qui la propose pour l’acheter.

A droite se trouvent les résultats de Google Shopping. Encore un moyen pour Google de gagner de l’argent car le géant américain touche une commission à chaque fois que quelqu’un achète un produit via ce moteur de recommandations.

En dessous des suggestions d’images, on trouve les résultats de recherche dits “organiques” ou “naturels”. Ce sont des résultats pour lesquels le commerçant n’a pas eu à payer ou verser une commission. Il s’agit des résultats les plus pertinents selon Google et sont ceux que vous visez lorsque vous travaillez votre référencement naturel.

Enfin, en tout bas de page figurent les “Recherches associées à robe noire”.

recherches associées à robe noire

Il s’agit des expressions similaires les plus fréquemment tapées par les internautes. Et celles-ci sont précieuses car elles vous donnent des informations tout à fait pertinentes sur les intentions d’achat de vos clients.
Ainsi, nous venons d’apprendre qu’une femme qui souhaite acheter une robe noire cherche souvent une “robe noire chic”, une “robe noire pour un mariage” une “robe noire pas cher” ou “une robe noire grande taille”.
Muni(e) de ces nouvelles informations, vous pouvez désormais orienter la fiche produit de votre robe noire pour toucher ces mots-clés également.
Vous pouvez continuer de la sorte en tapant “robe noire chic” dans la barre de recherche de Google et analyser les résultats associés.

2. Ecrivez systématiquement les titres SEO, URLs et meta descriptions de vos pages

Ces termes vous semblent peut-être barbares ou techniques, mais ne vous laissez pas intimider car ils comptent beaucoup pour l’optimisation de votre on-site SEO. Là encore, ils sont destinés à expliquer à Google de quoi parle votre site.

Le premier résultat de recherche naturel pour “robe noire chic” est celui du site de la marque de prêt à porter 1,2,3.

Premier résultat d'une recherche sur Google

Vous avez d’abord un titre (Robes noires : robe noire chic, robe bustier noire, robe noire 1.2.3), suivi d’une URL (www.1-2-3.fr/robes-noires) et enfin d’une description (Craquez pour les robes noires 1.2.3 et laissez vous séduire par notre sélection : robe noire chic, robe bustier noire, robe longue noire, robe noire.)

Aucun de ces éléments n’a été mis au hasard ou généré automatiquement. Il s’agit du fruit de la réflexion de la marque pour être bien positionnée lorsque les clients tapent le mot-clé « robe noire » dans leur moteur de recherche.

Voici quelques règles à respecter:

Le titre:
– 55 caractères maximum
– Doit inclure votre mot-clé

L’URL:
quelques mots-clés (3 ou 4 maximum).

La meta description:
– 155 caractères maximum
– Doit décrire le contenu de votre page et donner envie aux lecteurs de cliquer sur votre page.

En règle générale, il est préférable de ne pas trop se répéter entre le titre, l’URL et la description et de ne pas répéter le mot-clé plus d’une fois dans le titre, l’url ou la meta description pour ne pas risquer la sur-optimisation.

Vous pouvez définir ces 3 éléments pour chacune de vos pages dans votre boutique Clicboutic. Nous vous conseillons de le faire de manière systématique.

3. Donnez un nom à vos images

Lorsque vous téléchargez sur votre site des photos prises avec votre téléphone, votre appareil photo ou même des photos passées entre les mains d’un designer, elles s’appellent le plus souvent Image001.jpg, Image002.jpg…
Le problème, c’est que pour savoir ce dont parle votre site, Google ne scanne pas uniquement le texte, il étudie également le contenu média (photos, vidéos…) et Image001.jpg, eh bien, ça ne lui évoque rien.

C’est pourquoi il est absolument nécessaire que chaque image que vous téléchargez sur votre site soit renommée avant l’import.
Son nom doit être composé des mots-clés que vous visez et s’il y a plusieurs mots, séparez les par des tirets.
Si vous vendez des robes noires chic, alors la photo de votre robe doit s’appeler robe-noire-chic.jpg.
Il y a un double avantage à cela. Non seulement vous augmentez vos chances d’être bien classé dans les résultats de recherche de Google, mais vous multipliez également vos chances d’être référencé dans les résultats Google Images.

Reprenons les résultats images que nous avons évoqués plus haut.

résultat Google images

Lorsque l’on positionne notre souris juste au dessus de la première image par exemple et que l’on regarde tout en bas à gauche de notre écran, on découvre que l’image se nomme en fait nafnaf-robe-noire.jpg. Voici un nom d’image optimisé, ou tout du moins descriptif.
Et qui a mis en ligne cette photo ? Naf Naf? Une grande enseigne de prêt-à-porter? Non, il s’agit d’un “simple” blog WordPress.
Un blog sans ambition commerciale qui obtient autant de visibilité pour un mot clé aussi compétitif que “robe noire”, voilà de quoi donner de l’espoir à tous les entrepreneurs du web !

Travailler votre référencement naturel est une démarche que vous devez intégrer tout au long de la vie de votre site marchand et en appliquant ces quelques conseils, vous en ferez déjà beaucoup plus que 95% de vos concurrents.
Alors gardez cet article dans vos favoris et revenez-y à chaque fois que vous mettez votre site à jour. Vous verrez, ces 3 conseils deviendront rapidement un automatisme.

Devez-vous Créer vos Produits, les Faire Fabriquer, Acheter en Gros ou Faire du Drop-Shipping ?

Alors ça y est, vous savez quel produit vendre sur Internet!

Il vous reste encore à décider si vous allez créer vous-même vos produits, les faire fabriquer, acheter en gros ou faire du drop-shipping.

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients et votre choix déterminera en partie vos marges, le niveau de contrôle dont vous disposez sur vos produits et votre marque, les coûts de mise en route et le niveau de travail que vous devrez fournir.

Voici les 4 possibilités qui s’offrent à vous:

1. La vente de produits que vous fabriquez vous-même
2. La vente de produits manufacturés
3. Le commerce de gros
4. Le drop-shipping

1. La Vente de Produits que Vous Fabriquez Vous-Même

La vente en ligne de produits « faits-main » est une méthode employée par de nombreuses personnes passionnées dans leur domaine. Par exemple, vous adorez coudre et créer des sacs, trousses, et autres éléments en tissu.

Une fois que vous en aurez fait pour votre famille et vos amis et que tous auront adoré votre travail, vous allez vous poser la question… Mais pourquoi ne pas vendre mes créations ? Eh bien oui pourquoi pas ? 😉

Risque Faible – Cette approche vous permet de garder le contrôle sur la qualité des produits et sur votre marque. Toutefois, vous allez devoir vous donner à fond car ce business model est très chronophage.

Soyez attentif aux coûts des matières premières et anticipez l’espace nécessaire pour stocker les différents éléments nécessaires à l’assemblage de vos produit.

Enfin, au moment de décider du prix de vos produits, pensez à prendre en compte tous ces éléments : coûts de stockage, frais de main-d’œuvre, frais d’expédition etc…

Un des bénéfices de cette méthode est que vous ne serez pas confronté aux quantités minimum d’achat qu’imposent de nombreux fabricants et fournisseurs. Vous pouvez créer vos produits à la demande dès que vous recevez une nouvelle commande. Ca a l’avantage de supprimer beaucoup de barrières à la création de votre entreprise et de vous permettre de tester votre modèle avant de y investir à 100%.

Etsy, une place de marché spécialisée dans la vente des produits de créateurs, est un excellent moyen de démarrer et de tester l’intérêt pour vos produits.

Stratégie de Marque – Si vous décidez de fabriquer vos produits, vous n’avez pas le choix : vous devrez construire une véritable image de marque.

Exemple: Piratenwolle sur Etsy

fabriquer-produits-creer-creation-artisan-vente-internet

2. La Vente de Produits Manufacturés

Autre façon de vendre sur internet: vendre des produits manufacturés et rajouter votre « touche personnelle ».

Dans ce cas précis, vous allez devoir trouver des fabricants. Il existe plusieurs sites pour trouver des fabricants dans le monde entier. C’est d’ailleurs souvent plus facile que ce qu’on imagine.

Je vous recommande cet article qui vous explique comment trouver des fabricants. Sous-traiter la fabrication de vos produits est une très bonne option si vous souhaitez créer votre propre marque ou dans le cas où vous voulez conserver un contrôle important sur vos produits et l’expérience de vos clients.

La plupart des produits manufacturés peuvent être achetés en marque blanche pour vous permettre de personnaliser les emballages à l’image de votre marque et vous distinguer de la concurrence.

Risque Elevé – Acheter ses produits en direct de l’usine est l’option la plus risquée. Vous investir dans un stock sans garantie que vous arriverez à l’écouler. Les fabricants imposent généralement une quantité minimum d’achat, ce qui implique de démarrer avec un inventaire important. La quantité minimum varie en fonction des produits et des fabricants donc assurez-vous d’en parler dès le départ avec le fabricant.

Le risque peut aussi prendre la forme de la fraude lorsque vous achetez à l’étranger, surtout en Asie. Bien sûr, les sites comme Alibaba ont mis en place des mécanismes de protection des acheteurs mais la fraude reste un vrai problème. Si vous songez à utiliser ce type de site, jetez un oeil à mon article sur le sujet.

Stratégie de Marque – Tout comme lorsque vous créez vos propres produits, les faire fabriquer nécessite de développer votre marque.

Exemple : Archiduchesse

vente-produits-manufactures-internet-ecommerce_mini

3. Le Commerce de Gros

Le commerce de gros est peut-être la méthode la plus simple à mettre en place. Vous achetez vos produits directement auprès d’un grossiste puis vous revendez cette marchandise à un prix plus élevé. Même si les prix peuvent fluctuer d’un fournisseur à l’autre, les achats de gros offrent généralement des marges de 50%. Pour vous donner une idée, le Dropshipping offre des marges qui tournent autour de 20%.

Le commerce de gros est une bonne option pour vous si :
– Vous souhaitez devenir rapidement opérationnel
– Vous ne voulez pas créer votre propre marque
– Vous voulez vendre une autre marque ou de nombreuses marques différentes

Risque Moyen – Le commerce de gros comporte moins de risque que la sous-traitance de la fabrication de vos produits. D’une, vous avez à faire à des marques qui ont déjà validé leur marché, ce qui vous empêchera de dépenser votre argent dans le développement d’un produit que personne ne veut. De la même façon, vous n’avez pas à acheter des quantités aussi importantes que lorsque vous faites fabriquer votre propre produit.

Stratégie de Marque – Bien que le commerce de gros passe par la vente d’autres marques, cela a néanmoins lieu sur votre site. Dans certains cas, les marques vous autoriseront à créer un packaging « à vos couleurs » tout en distribuant leurs produits. Une aubaine pour développer votre identité propre.

Exemple: Chau7

achat-grossiste-vente-internet-produits-ecommerce_mini

4. Le Dropshipping

De manière très simple, le drop-shipping vous permet de publier des produits sur votre site e-commerce et de les vendre pour le compte de quelqu’un d’autre. En d’autres termes, la commande est transmise au dropshipper qui ensuite la traite et l’envoie au consommateur en votre nom.

La marge que vous réalisez est alors la différence entre ce que vous faites payer au consommateur et le prix que le dropshipper vous facture. Habituellement, le drop-shipping permet de dégager des marges assez minces… autour de 20%. Ce modèle implique que vous vendiez un grand nombre d’unités si vous voulez dégager des revenus significatifs.

Risque Faible – Le Drop-shipping représente peu de risques de pertes financières. Vous n’achetez jamais tout un stock d’un coup. Les autres avantages du dropshipping sont :

– Pas de frais de stockage / d’entrepôt: Vous n’avez pas à investir dans un stock, ce qui règle le problème de la place.
– Pas de problèmes liés à l’expédition: C’est le drop-shipper qui s’occupe de préparer la commande et de l’expédier à votre place. Ca représente un gain de temps important.

Lorsque vous optez pour une stratégie de drop-shipping, vous pouvez soit travailler directement avec les fabricants soit choisir un agrégateur. Un agrégateur travaille avec des centaines de fabricants différents, ce qui vous facilite la vente de milliers de produits sans avoir à entrer en contact avec chacun des dropshippers.

Cela facilite la vie c’est sûr… Mais ces agrégateurs ne travaillent pas pour le plaisir. Ils prendront également une part du gâteau ! Ces agrégateurs prennent parfois des frais d’abonnement en plus. Calculez bien si le jeu en vaut la chandelle !

Stratégie de Marque – De ce point de vue, le drop-shipping n’est pas réellement flexible. Vous vendez seulement les marques des autres et vous n’avez pas de marque propre.

Quelle Option Choisir?

Il n’y a pas d’option meilleure qu’une autre. Faites votre choix en fonction de votre tolérance au risque et de vos objectifs financiers.

Si vous décidez de créer vos propres produits, vous n’avez pas vraiment besoin de mes conseils. Vous connaissez mieux la qualité de vos produits que moi.

Vous avez déjà des relations avec des grossistes ou avec des commerçants qui ne veulent pas / ne savent pas comment distribuer leurs produits sur Internet ? Le commerce de gros peut être une excellente option. Tout repose sur la solidité de votre relation avec vos fournisseurs.

Si le drop-shipping est un modèle qui correspond plus à votre style de vie, ce guide est pour vous.

Vous êtes plutôt du genre à prendre des risques pour obtenir des bénéfices élevés ? Vous avez envie de développer une image de marque qui se distingue vraiment des autres ? Vous allez vouloir conserver le contrôle des produits, des emballages et de l’expédition. Du coup, vous avez intérêt à faire fabriquer vos produits.

Je vais profiter de cet article pour développer la stratégie que vous devriez adopter…

Trouver des Fabricants

Si vous souhaitez obtenir les prix les plus bas, il y a des chances pour que votre futur fabricant se trouve en Chine. Ce guide vous aidera à trouver un fournisseur fiable avec qui négocier.

Mais pourquoi ne pas travailler avec des fabricants locaux ? Le Made in France fait son grand retour. Ce serait même un critère important pour 73% des Français.

Cela a quelques avantages supplémentaires:

1. Vous communiquerez plus facilement avec votre fabricant. Lorsque vous devez communiquer régulièrement avec un fabricant, les six heures de décalage et la différence de langue peuvent énormément retarder la mise en route de votre entreprise. Vous serez également en mesure de construire une relation plus solide si vous avez la possibilité de rencontrer physiquement votre partenaire.

2. D’ailleurs, la négociation s’en trouvera facilitée. C’est particulièrement important au début de votre projet pour obtenir une quantité minimum de commande qui vous soit favorable. Les fabricants Chinois vous demanderont généralement de commander plusieurs centaines de pièces d’un coup (voire plusieurs milliers). Ce n’est vraiment pas adapté à une stratégie d’éditions limitées (ce qui, aujourd’hui, correspond à tous les produits de mode). Vous devriez être en mesure de descendre en-dessous d’une quantité minimum de commande de 100 articles avec un fabricant local.

3. Un minimum de commande plus bas implique des coûts de démarrage plus faibles. Vous pouvez donc vous lancer, tester votre idée et apporter les modifications nécessaires plus rapidement.

4. Vous ne vous prenez pas la tête avec des problèmes d’import de marchandises. Ce n’est pas forcément très compliqué mais cela crée quand même des étapes et des procédures supplémentaires lorsque vous importez des produits et qu’ils doivent être autorisés à entrer sur le territoire par la douane.

La difficulté de trouver des fabricants locaux est directement liée au type de produit que vous vendez et à l’endroit où vous vivez. Une simple recherche Google devrait déjà vous donner une idée du degré de complexité. Si vous arrivez à trouver une demi-douzaine de fabricants potentiels en moins d’une heure, vous êtes en bonne voie.

Négocier avec des Fabricants

Un certain nombre de coups de fil sera nécessaire pour trouver un fabricant qui accepte de travailler avec vous pour un faible volume de commande initial. Ne soyez pas surpris si la plupart des fabricants refusent purement et simplement de travailler avec vous – ils ne vous connaissent pas, ils n’ont a priori aucune raison de vous faire confiance.

Une fois que vous aurez trouvé un fabricant qui accepte de discuter avec vous, expliquez-leur votre business model. Ca vous aidera à les mettre en confiance, à négocier des prix et un minimum de commande plus bas pour vous lancer.

Quelques conseils pour négocier avec un fabricant:

– Si vous voulez avoir une chance de travailler avec un fabricant, décrochez votre téléphone. Un coup de fil est souvent beaucoup plus productif qu’une dizaine d’e-mails.
– Rencontrez-les physiquement, dès que possible. Il faut qu’ils puissent mettre un visage sur votre société. Vous pourrez plus facilement leur inspirer confiance et créer une véritable relation en leur serrant la main.
– Préparez votre pitch. Que fait votre entreprise, en quoi êtes-vous différent de vos concurrents, comment pouvez-vous les aider et quelle est votre expérience. Votre pitch vous permettra de faire la différence et de convaincre votre fabricant de vous donner votre chance sur une première commande.

Qu’en Pensez-Vous?

Quelle option choisiriez-vous si vous deviez lancer votre entreprise e-commerce demain ? La fabrication Made In France est certainement plus chère que si vous faites produire vos articles en Chine mais votre minimum de commande sera également beaucoup plus faible et la relation avec le fabricant vous permettra de grandir plus sereinement.

Le Guide Ultime pour Trouver des Produits et des Fournisseurs en Toute Sécurité sur Alibaba

Trouver un Produit à Vendre sur Internet

Si vous souhaitez utiliser Alibaba pour trouver des idées de produits à vendre en ligne, je vous suggère de commencer par mes autres articles qui vous aideront à trouver et à évaluer des produits :

Article 1 : Comment Trouver le Bon Produit à Vendre en Ligne

Article 2 : Le Guide Ultime pour Trouver Quel Produit Vendre sur Internet


Trouver des Fournisseurs e-commerce sur Alibaba

La fraude fait partie des risques associés à n’importe quelle transaction commerciale, que vous fassiez affaire sur internet ou hors ligne. Lorsqu’on a besoin de trouver des fournisseurs, le meilleur moyen de réduire le danger de fraude est de se renseigner au maximum à leur sujet avant d’effectuer le moindre paiement.

Cette phase de recherche d’informations est cruciale lorsque vous devez traiter avec des fabricants ou des intermédiaires, que ce soit sur Alibaba ou des sites du même type. Gardez également à l’esprit que vos interlocuteurs n’auront probablement pas les mêmes habitudes commerciales que vous. La barrière de la langue ne doit pas non plus être sous-estimée.

Trouver des fournisseurs pour votre boutique en ligne vous demandera beaucoup de travail mais c’est le seul moyen d’avoir une bonne expérience. Les conseils suivants réunissent les expériences de marchands Clicboutic et les informations que j’ai pu trouver sur les forums spécialisés. N’hésitez pas à me suggérer des ajouts si vous pensez que j’ai oublié quelque chose d’important.


Informations Importantes au moment de Chercher un Fournisseur…

  1. Si vous traitez avec des vendeurs basés en Chine ou en Inde, sachez que tout est négociable. Cela étant dit, lorsque vous négocierez avec les fournisseurs, votre objectif ne doit pas être d’obtenir l’accord le plus intéressant pour vous, mais le plus juste. Les deux parties (votre fournisseur comme votre entreprise) doivent pouvoir se dire « c’est équitable ».Si vous essayez de réduire au maximum les marges du fournisseur, vous prenez le risque de démarrer un partenariat sur le mauvais pied. Plusieurs contributeurs des forums que j’ai consultés pour cet article s’accordent à dire que c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles des marchands se sont fait arnaquer. Ce n’était financièrement pas intéressant pour le fabricant d’expédier les produits, et ils ont disparu du jour au lendemain.
  2. Beaucoup de « fabricants » sont en fait des intermédiaires. Vous aurez souvent à faire à des vendeurs qui se font passer pour le fabricant final.
  3. Si quelqu’un vend des produits sur Alibaba, AliExpress, Taobao ou Indiamart, il existe au moins une autre personne qui vend EXACTEMENT les mêmes produits ou une alternative correcte. Fouillez les sites pour comparer les prix et obtenir des échantillons.
  4. Si vous demandez à dix fournisseurs s’ils peuvent fabriquer un produit en suivant votre cahier des charges, les dix vous répondront que ce n’est pas un problème. En réalité, et dans le meilleur des cas, un seul en est vraiment capable. Ne les croyez jamais sur parole.Demandez leur des exemples de produits qu’ils ont fabriqué dans le passé et les références de leurs clients. Si vous avez des doutes sur un fournisseur, Alibaba propose un service vous permettant de recruter une personne du pays de votre interlocuteur pour visiter l’usine en votre nom.
  5. La plupart, si ce n’est tous, les vendeurs et fabricants demandent une quantité minimum de commande. C’est bien sûr négociable mais vous payerez sûrement plus cher pour chaque pièce. A vous de voir ce qui est le plus important : obtenir le produit au coût le plus faible possible ou réduire votre prise de risque en commandant une petite quantité.


Voici comment procéder :

Recherche : Récoltez des informations sur le produit, le prix de vente du marché, les différents niveaux de qualité pour ce produit, les matières premières entrant dans son procédé de fabrication, etc. Vous devriez tout savoir du produit avant de le commander.

Un de nos clients nous a suggéré d’utiliser Google Traduction pour connaitre le nom des produits en Chinois puis d’utiliser le nom en caractère chinois pour faire vos recherches. En effet, pour un même produit, la version chinoise sera souvent moins chère.

Communiquez Clairement : La barrière de la langue est un vrai problème. Trouver un fournisseur sur Alibaba, Aliexpress, Taobao et Indiamart implique que vous vous adressiez à des vendeurs chinois ou indiens. Ils ne parlent pas Français et très peu Anglais. La plupart de leurs e-mails en Anglais seront des (mauvaises) traductions automatiques de leur message d’origine.

Pour éviter de jouer au téléphone arabe, écrivez-leur dans un Anglais simple en employant des mots sans ambiguïté. Plutôt qu’écrire des paragraphes, faites des listes à puces et écrivez les chiffres dans leur forme numérique pour faciliter la traduction.

L’E-mail d’Introduction : Au moment d’initier les négociations avec un fournisseur, envoyez un premier e-mail court et limpide. Indiquez précisément au fabricant/au vendeur le produit qui vous intéresse, vos attentes en termes de qualité, demandez la grille tarifaire (à négocier par la suite) et demandez le coût pour recevoir un échantillon à votre adresse.

Voici un exemple d’e-mail que vous pouvez utiliser :

Hi,

I am looking for a supplier for [Nom du Produit].

Could you please answer the following questions:

1. What is your price per unit?
2. What is your minimum order quantity (MOQ)?
3. What available colors do your offer?
4. What forms of payment do you accept?

Also, I will need a sample to assess the quality. How much will 1 sample unit cost including shipping to:

1 rue Dupont
75001 Paris
France

I look forward to build a great business relationship with you.

[Votre Nom]
[Votre E-mail]

Demandez le Maximum d’Echantillons : Adressez-vous à un grand nombre de fournisseurs et demandez leur des échantillons. Si vous devez tester une dizaine d’échantillons avant de trouver le bon produit, faites-le. Ca vous coûtera quelques centaines d’euros mais c’est vraiment critique pour la viabilité de votre entreprise. Si vous pensez avoir trouvé un fournisseur dont le rapport qualité/prix vous satisfait, je vous conseille même de le re-contacter en utilisant un compte/e-mail anonyme pour leur demander un nouveal échantillon. Cela vous permettra de vérifier que la qualité est constante.

Mettez les échantillons à l’épreuve. Essayez-les dans des conditions extrêmes pour évaluer leur véritable niveau de qualité.

Soyez Prêt à Renoncer : Comme pour toute négociation, soyez toujours prêt à mettre fin aux discussions. Si le prix ne correspond pas à ce que vous estimez être juste, renoncez. Les vendeurs et fabricants présents sur Alibaba ont l’habitude de vous relancer pendant des semaines. Si vous mettez fin à une négociation, il y a des chances que vous receviez un e-mail quelques jours plus tard avec un meilleur prix.


Conseils pour Trouver des Informations sur un Fournisseur

  1. Vérifiez les informations sur l’entreprise du fournisseur. Leur numéro de téléphone, leur adresse physique et leur site web existent-ils vraiment ?
  2. Est-ce que leur adresse e-mail correspond au nom de leur entreprise ? Est-ce qu’un « fabricant » dont l’adresse e-mail est hébergée par Hotmail ou un concurrent chinois est crédible ?
  3. Ont-ils un statut GOLD sur Alibaba (ou un statut équivalent sur les autres sites) ?
  4. Sont-ils en mesure de vous fournir des références ? Acceptent-ils de vous communiquer les informations de contact de ces références ? Lorsque vous obtenez leurs coordonnées, contactez-les ! Demandez-leur :
    • S’ils ont eu des problèmes avec le fournisseur
    • Combien ont-ils payé
    • Depuis combien de temps sont-ils clients
    • Est-ce qu’ils recommandent ce fabricant

    Vérifiez également la crédibilité de leurs références. Assurez-vous de l’authenticité de leur site, coordonnées, etc.

  5. Si vous achetez des produits sous licence tels qu’une peluche Disney ou des lunnettes Ray Ban, vérifiez que le fabricant dispose d’une licence pour vendre ces produits. C’est rarement le cas. Faites attention lorsque vous achetez des produits sous licence à des fabricants chinois. Même si le produit n’est pas une copie, il y a des chances que la marque ait déjà un distributeur exclusif dans votre pays. Ce qui peut impliquer des problèmes légaux.
  6. J’ai conscience que pour beaucoup d’entre vous ça n’est pas possible, mais essayez de visiter l’usine du fabricant. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, faites-leur comprendre que vous aimeriez venir et demandez-leur à quelle date vous pouvez vous rendre sur place. S’ils refusent, ça peut être un signal d’alarme.
  7. Les factures doivent être claires, rédigées en Anglais et inclure l’ensemble des clauses et garanties applicables. Est-ce que les informations présentes sur la facture correspondent aux informations que vous avez récoltées sur l’entreprise ?
  8. Jetez un oeil aux forums d’Alibaba : quelqu’un s’est-il fait arnaquer par ce fournisseur ? Le nom du fournisseur est-il au moins mentionné dans les conversations ?
  9. Quelles sont les conditions de paiement ? Le fournisseur accept-il les paiements par Paypal ou Escrow (paiement bloqué jusqu’à la réception du produit) ? Il n’exite pas de protection à 100% mais ces systèmes de paiement sont beaucoup plus sûrs que les tranferts par Western Union.
  10. Demandez des photos. Exigez des photos de l’usine, des produits, et si vous faites fabriquer vos produits, demandez des photos des produits finis avant d’effectuer le paiement final.
  11. Utilisez un outil comme Who Is pour vérifier les informations d’enregistrment du site de votre fournisseur. Quand le domaine a-t-il été déposé ? Par qui ? Quel est le numéro de téléphone associé à ce compte ?
  12. Appelez le fabricant lorsqu’il vous donne son numéro de téléphone. La conversation risque d’être difficile mais c’est un excellent moyen de vérifier le sérieux de l’entreprise.

Conclusion

En suivant chacun de ces points et l’ensemble de ces étapes, vous vous donnez toutes les chances d’avoir une bonne expérience avec Alibaba et d’éviter de vous faire arnaquer.

Une dernière chose : faites confiance à votre intuition. Si vous avez un sentiment bizarre à propos de votre interlocuteur, renoncez à faire affaire avec cette personne. Si on vous propose un deal qui a l’air trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.


Quels Mots Clés Travailler pour mon Référencement Naturel ?

mots-cles-ecommerce-recherche-idees-produits-referencement-google

Pour que votre boutique en ligne bénéficie d’un bon référencement naturel, il est indispensable de réussir cette première étape : choisir les mots clés.

En effet, si vous vous trompez à cette étape, vous prenez le risque de travailler pour de faibles résultats. Dans cet article, je vais vous expliquer comment choisir ces fameux mots clés.


Les 3 points à prendre en compte

Lors de l’étude des mots clés, pour chacun des mots clés il faudra prendre en compte 3 éléments :
• Est-ce que le mot clé est recherché par votre cible ?
• Quel est le niveau de concurrence du mot clé ?
• Est-ce que le mot clé va convertir ?

En répondant à ces 3 questions, vous serez en mesure de trouver des mots clés qui seront utiles à votre boutique en ligne.

Etudions plus en détail ces 3 éléments.


Est-ce que le mot clé est recherché par votre cible ?

Vous avez envie de travailler le mot clé « vente chaussures homme noires avec lacets rouges » ?

Pourquoi pas ! Vous serez très facilement en 1ère position sur Google. Mais je pense que vous déchanterez rapidement quand vous constaterez qu’aucun internaute recherche ce mot clé !

Vous l’aurez compris, il est inutile de choisir des mots clés qui ne sont pas recherchés par votre cible. La première étape du travail du choix des mots clés consistera donc à trouver des mots clés qui sont fréquemment recherchés par votre cible.

Pour cela il existe plusieurs techniques ou outils.

1. Le Brainstorming

C’est la méthode la plus simple pour commencer. Posez-vous avec une feuille de papier et un stylo, et notez les mots clés qui décrivent votre activité (les plus geeks préfèreront leur ordinateur ou tablette).

2. Lisez les forums et les blogs

Le brainstorming consistait à noter les mots clés que vous utilisez pour décrire votre activité. Dans les faits, il n’est pas rare que les internautes utilisent d’autres termes.

C’est la raison pour laquelle il est très intéressant de lire ce qu’il se dit sur les forums et blogs liés à votre thématique. Si vous vendez du matériel de bricolage, visitez les forums de bricolage et lisez les blogs de bricoleurs.

Ne voyez pas cet exercice comme une perte de temps, car je vous garantis que vous trouverez de nombreux mots clés auxquels vous n’aviez pas pensé.

3. Les concurrents

Et oui, vos concurrents pourront vous apporter une aide précieuse. Visitez les sites de vos principaux concurrents et notez les mots clés qu’ils utilisent. Contenu des pages, accroches, balises title, etc… l’étude de tous ces éléments vous permettront de voir quels mots clés vos concurrents travaillent.

4. Suggestions de Google

Je suis persuadé que vos connaissez cette fonctionnalité de Google. Lorsque vous saisissez une requête, Google vous propose des suggestions.

idee-mot-cle-google-suggestion-referencement-naturel

Par contre, vous ne savez peut être pas que cette fonctionnalité est très utile pour trouver des idées de mots clés, et notamment des mots clés « longues traînes » (c’est à dire des mots clés très ciblés composés de plusieurs termes).

5. Les recherches associées dans Google

Restons sur Google. Cette fois-ci, se sont les recherches associées présentées en bas de la page qui vous permettront de découvrir des mots clés.

mot-cle-recherche-associee-google-referencement

Ne vous en privez pas !

6. L’outil de planification des mots clés de Google

Décidément, heureusement que Google est là !

Comme, je vous le disais plus haut dans cet article, le but est de trouver des mots clés fréquemment recherchés par votre cible. Les techniques que je vous ai présenté vous ont aidé à trouver des idées de mots clés, mais ne répondent pas à la question « est-ce que ces mots clés sont recherchés ? »

C’est là qu’intervient l’outil de planification des mots clés de Google. Accessible via Google Adwords (vous pouvez vous créer un compte gratuitement pour accéder à cet outil), l’outil de planification des mots clés vous indiquera les volumes de mots clés qui vous intéressent et vous donnera également de nombreuses suggestions.

mot-cle-google-keyword-planner-outil-planification-idee-suggestion

Ainsi, vous saurez quels sont les mots clés les plus recherchés par les internautes, et vous pourrez écarter ceux qui ne sont pas ou très peu recherchés.


Quel est le niveau de concurrence du mot clé ?

L’erreur souvent commise par les gestionnaires de boutiques en ligne est de choisir des mots clés inaccessibles.

Le volume de recherche est un critère important pour choisir un mot clé, mais vous ne devez pas vous arrêter là. Il faut que vous analysiez la faisabilité de ce mot clé. En gros, il s’agit d’étudier vos chances d’être dans les premières positions pour chacun des mots clés.

En effet, si votre site se trouve en 5ème page pour un mot clé fortement recherché, le résultat sera le même que d’être en première position sur un mot clé que personne ne recherche : ce mot clé ne vous amènera pas de visites.

Comment étudier le niveau de concurrence pour chaque mot clé ?

La réponse est simple et compliquée à la fois.

Pour cela, vous devez étudier l’étendue de la concurrence et sa puissance.L’étendue de la concurrence consiste à connaître le nombre de résultats proposés par Google pour le mot clé étudié. Il vous suffit de saisir le mot clé et de regarder le nombre de résultats. Pour avoir des données plus fiables, je vous conseille de mettre le mot clé entre guillemets.

mot-cle-recherches-concurrent-volume-competition-referencement

Evidemment, plus le nombre de résultats est élevé, plus la concurrence est forte.

  • En dessous de 100 000 résultats, grâce à des optimisations de bases sur vos pages, vous pourrez facilement faire vote trou.
  • Entre 100 000 et 500 000 résultats, il sera plus compliqué de vous positionner. Mais avec des efforts et de la patience, c’est jouable.
  • Au dessus de 500 000 résultats, la situation devient beaucoup plus compliquée.

Petite précision. Ce barème est à prendre avec des pincettes. C’est juste un indicateur. En fonction des mots clés et de la concurrence, la situation « réelle » sera différente.

Après avoir étudié l’étendue de la concurrence, passons à l’analyse de la puissance des concurrents en place.

Pour chacun des mots clés qui vous intéressent, vous devrez étudier la stratégie de référencement des 10 premiers résultats. Le but est de voir s’il est possible et facile de déloger ces concurrents.

Pour chaque résultat de la première page vous devriez également vérifier les éléments suivants :

  • Présence du mot clé dans la balise title
  • Mot clé (et variantes) repris dans la page
  • Est-ce que le site à une forte « autorité » aux yeux de Google (ex. Amazon, Wikipedia) ?
  • Age du site
  • Nombre de liens qui pointent vers la page (et vers le site). Pour cela vous pouvez utiliser un outil comme Ahrefs ou Site Explorer

Grâce à l’analyse de ces différents points, vous serez en mesure de connaître vos chances de réussites pour chacun de vos mots clés. Ainsi, vous écarterez les mots clés inaccessibles (forte concurrence en nombre et en puissance) pour vous concentrez sur des mots clés où vous chances d’être en première page seront plus élevées.

Est-ce que le mot clé va convertir ?

Rassurez-moi, le but de votre boutique en ligne n’est pas juste d’attirer des visiteurs, mais bel et bien de générer des commandes ?

Les mots clés que vous choisirez ne doivent pas « juste » vous amener des visites, mais doivent vous apporter des internautes prêts à agir sur votre site (ventes, remplissage d’un formulaire, etc…).

Dans les faits, certains mots clés sont plus intéressants que d’autres, c’est à dire que des mots clés vous permettront d’avoir de nombreuses ventes alors que d’autres vous amèneront des visites « sans lendemain ».

Si votre boutique en ligne a quelques mois ou années d’existences, il vous sera facile de découvrir les mots clés qui convertissent. Connectez-vous à votre outil d’analyses de fréquentation de votre site (ex. Google Analytics) et étudiez les mots clés qui ont généré le plus de ventes.

Si vous avez une ou plusieurs campagnes Google Adwords, vous aurez davantage de matières pour découvrir des mots clés qui convertissent.

En revanche si votre boutique en ligne est toute neuve, ça sera plus compliqué. Ne pouvant pas vous appuyer sur des données antérieures, il faudra procéder autrement.

Je vous conseille de choisir les mots clés sur la base des 2 premiers critères étudiés (volume de recherche et concurrence). Une fois votre boutique en ligne, créez une campagne Adwords pour rapidement faire venir vos premiers visiteurs. Au bout de quelques jours ou semaines (en fonction de votre budget), vous verrez que certains mots clés sortent du lot et vous apportent des ventes.

Le choix des mots clés de votre boutique en ligne n’est pas une étape anodine. Cette étape pourrait vous éviter des perdre inutilement plusieurs mois à travailler le référencement naturel de mots clés inintéressants, inaccessibles ou inefficaces commercialement.


Bonus : Atelier d’Introduction au Référencement E-commerce


Comment Augmenter Votre Trafic Sans Budget Marketing

Le marketing est le facteur numéro 1 de réussite d’une boutique en ligne récemment créée. Il doit être utilisé dès le lancement du site. Mais si vous vous concentrez uniquement sur des stratégies traditionnelles de génération de trafic comme la publicité en ligne, les réseaux sociaux ou la création de partenariats avec des sites complémentaires, vous passez à côté d’’une foule de clients.

Les stratégies que je vais vous présenter dans cet article vont vous aider à augmenter jusqu’à deux fois votre trafic sans dépenser un euro.


1. Utiliser des Variantes de Longue Traîne

La solution de facilité consiste souvent à se concentrer sur des mots clés courts et génériques qui représentent un fort volume de recherches dans Google. Mais en réalité, plus de la moitié du trafic de votre site provient des recherches de « longue-traîne » composées de trois, quatre ou cinq mots, et parfois plus.

Si vous voulez avoir moins de concurrence sur les mots clés que vous ciblez, attaquez-vous aux mots clés de longue traîne. Ce sera plus facile pour votre site d’obtenir une top position et de convertir les visites obtenues en ventes en comparaison de mots clés plus courts et plus recherchés.

Voici comment vous pouvez faire apparaitre les pages de votre boutique sur des recherches de longue traîne et booster vos chiffres de visites :


Identifier les Mots Clés de Longue Traine

Prenons l’exemple d’une boutique en ligne qui vend la caméra GoPro Hero2 et qui veut optimiser la page produit présentant cet article pour qu’’elle reçoive plus de trafic. Commencez par rendre visite à Google Keyword Planner pour connaitre toutes les variations suggérées sur le nom de votre produit. Une autre technique consiste à faire une simple recherche Google puis de regarder la liste des recherches associées qui va vous être affichée en bas de page.

Voici à quoi ressemblent les recherches associées pour « GoPro Hero2 » (le nom officiel du modèle) :

longue-traine-referencement-google


Utiliser ces Variations dans le Contenu de Votre Page

Etant donné que notre fiche produit est relativement bien optimisée pour le terme « GoPro Hero2 » (si vous n’avez pas encore optimisé vos pages produit, vous devriez commencer par là), il ne sera pas nécessaire d’utiliser mot-pour-mot chacune des expressions de longue-traine dans notre page.

On va plutôt modifier le contenu existant de notre page afin d’ajouter les variations uniques à la fin de « GoPro Hero2 » pour nous positionner sur ces recherches des internautes.

Si on reprend l’image du dessus, notre objectif est de saupoudrer notre contenu avec les mots entourés en rouge :

longue-traine-optimisation-referencement-ecommerce

Certaines de ces variations ne seront pas pertinentes. Les noms d’entreprises, par exemple, ne vous intéressent pas. Peut-être aussi que vous utilisez déjà certaines de ces variations dans la description de votre produit.

Mais très souvent, cette technique permet de découvrir quelques pépites de longue-traine qui vont vous aider à vous positionner sur de nouveaux termes de recherche et à augmenter votre trafic.


2. Sortez du Lot Grâce aux Rich Snippets

Les Rich Snippets (aussi appelés Extraits Enrichis) sont des résultats de recherche qui incorporent des informations relatives au prix d’un produit, son stock et les avis et notes qu’il a reçu. Ils permettent à vos clients potentiels d’en savoir plus sur un produit ou un site en consultant simplement les résultats de recherche, sans avoir à visiter le site.

Les Rich Snippets sont très puissants dans la mesure où ils peuvent augmenter le nombre de personnes qui cliquent sur votre page jusqu’à 30%. C’est une amélioration significative pour une technique aussi facile à implémenter !

Si l’alternative est d’augmenter votre budget marketing ou publicitaire de 30%, vous comprenez toute de suite pourquoi c’est aussi intéressante.

rich-snippet-exemple-extrait-enrichi-ecommerce

La méthode pour insérer des Rich Snippets aux pages de votre site varie en fonction de la plateforme que vous utilisez. Si vous êtes un client Clicboutic, envoyez-nous simplement un e-mail à support@clicboutic.com.

Une fois votre fichier d’Extraits Enrichis prêt, vous pouvez utilisez l’Outil de test des données structurées de Google pour vérifier qu’il n’y a pas de problème d’affichage.

Les Rich Snippets peuvent prendre du temps avant d’apparaitre dans les résultats de recherche, soyez patient 😉


3. Google Authorship et Miniatures Vidéo

En plus des Rich Snippets sur vos produits, Google vous permet d’augmenter la visibilité de vos pages dans ses résultats de deux autres manières : Google Authorship et les miniatures vidéos.

La première technique consiste à signaler à Google les contenus que vous avez rédigés pour faire apparaitre votre photo à côté du lien de votre site dans les résultats de recherche. Les miniatures vidéo sont des miniatures qui illustrent le contenu d’une vidéo intégrée dans une page de votre boutique. Cette photo apparait également à côté du lien vers votre site.

Dans les deux cas, ces techniques ont un impact prouvé sur le taux de clics de vos liens dans Google.

google-authorship-vignette-video-miniature-referencement

Quand utiliser chacune de ces techniques ? Cela dépend bien sûr du contenu publié sur votre site, des produits que vous vendez et de vos objectifs.

Google Authorship peut être un bon choix pour booster la visibilité du blog de votre entreprise dans les recherches de vos prospects liées à vos produits. En ce qui concerne les miniatures vidéo, elles peuvent être un bon moyen de faire ressortir vos démonstrations de produits ou vos tutoriels, par exemple.

Google Authorship est facile à configurer si vous avez un profil Google+. Pour en savoir plus, jetez un oeil à ces guides de Webrankinfo et Emarketinglicious.

Pour ajouter les miniatures vidéo, vous allez devoir créer un sitemap vidéo pour Google. Vous pouvez le faire manuellement dans votre compte Webmaster Tools comme expliqué dans cet article. Pour plus de détails sur l’optimisation du référencement et les miniatures vidéo, cet article devrait vous intéresser.


4. Rédiger des Titres et des Descriptions Irrésistibles

Le Meta Title et la Meta Description sont le titre et la description qui apparaitront dans Google pour chacune des pages de votre site. Ils sont très importants et influencent la décision de cliquer de vos prospects.

En rédigeant un titre et une description captivants, vous augmenterez le nombre de personnes qui cliqueront sur vos liens. En revanche, si vos textes sont sans intérêt (ou pire : une liste de mots clés), vous ne verrez jamais la couleur de vos visiteurs !

Dans les résultats de recherche ci-dessous, nous avons 3 exemples autour des lunettes.

exemple-meta-description-titre-optimise-optimisation-referencement

Les 2 premiers se ressemblent sensiblement et mettent tous les deux en avant une description basique de leurs produits. Le troisième résultat met l’’accent sur des aspects plus intéressants : « SATISFAIT ou REMBOURSE » écrit en majuscule et « 2nde paire à 1€ » se concentrent sur :

  • Les prix avantageux
  • La satisfaction client
  • Le choix

Honnêtement, vous pouvez encore faire LARGEMENT mieux que ce titre et cette description. Considérez ces éléments comme les arguments publicitaires que vous exposeriez à vos prospects s’ils se trouvaient en face de vous.

Utilisez cet emplacement pour montrer que vous êtes un expert qui sait de quoi il parle et expliquer les bénéfices à acheter chez vous plutôt que sur Amazon. Ce n’est pas pour autant que vous ne devriez pas optimiser ces deux éléments avec les mots clés importants pour le référencement de vos pages. Simplement, vous pouvez vous contenter de saupoudrer votre mot clé le plus important dans le titre et la description tout en écrivant un contenu attractif pour votre audience.

Passez en revue chacun des produits de votre boutique Clicboutic et modifiez leur titre et leur description en vous aidant de ce tutoriel.


5. Boostez Votre Structure de Liens Internes

Si vous voulez obtenir des liens externes de qualité pour votre boutique en ligne, j’ai fait un classement des meilleures techniques pour y arriver dans cet article.

Mais, ce serait dommage de vous limiter aux liens externes qui sont si difficiles à acquérir lorsqu’il suffit de faire quelques modifications sur votre propre site pour remonter dans les classements des moteurs de recherche.

Si votre objectif est d’augmenter la position d’une page spécifique de votre boutique en ligne dans Google, ajoutez un lien vers cette page un peu oubliée sur les pages de votre site à forte « autorité ». Cette technique a pour effet de distribuer une partie de l’autorité de la première page vers la seconde – ce qui contribue à un meilleur classement dans Google.

Voici comment suivre cette méthode :

  • Faites une liste des pages les plus importantes pour votre business et dont vous voulez améliorer la position dans Google
  • Déterminez quelles pages ont le plus d’autorité et bénéficient du meilleur « link juice » sur votre site
  • Mettez un lien vers les pages que vous voulez faire remonter sur les pages à forte autorité
  • Ajoutez ce lien de manière naturelle (une liste de 127 liens dans le pied de page de votre page d’accueil n’est pas naturelle par exemple) en intégrant une ancre qui utilise le mot clé sur lequel vous cherchez à référencer la page de destination

Votre page d’accueil est, a priori, la page qui a la plus grande autorité sur votre site. Pour découvrir quelles pages ont le plus d’autorité, entrez l’URL de votre site dans Moz Explorer. Cliquez ensuite sur l’onglet « Top Pages » puis triez les résultats en cliquant sur « Page Authority » pour afficher les pages les plus importantes en premier.

autorite-domaine-page-lien-interne-maillage-clicboutic

Cette technique élémentaire pour influencer la structure des liens internes de votre site peut être complétée par des méthodes plus sophistiquées comme expliqué dans cet article.


Des Petites Modifications pour un Gros Trafic

Il existe des dizaines (des centaines ?) de techniques différentes pour augmenter le nombre de visiteurs de votre boutique en ligne. Certaines sont payantes, d’autres sont gratuites mais demandent beaucoup de temps pour générer des résultats…

Les astuces présentes dans cet article vous demanderont de petites modifications, ne vous coûteront rien et auront impact immédiat sur le trafic de votre site. Qu’est-ce que vous attendez pour vous mettre au travail ?

Comme toujours, je serais ravi de répondre à vos questions ou d’apprendre de vos propres techniques dans les commentaires ci-dessous !


Comment créer le buzz sur internet

Nous lançons aujourd’hui une série d’interviews qui seront un peu le fil rouge de ce blog cette année. Nous avons en effet souhaité partager avec vous l’expérience d’entrepreneurs Clicboutic à succès. Pour cela, nous leur avons demandé comment ils avaient réussi à créer le buzz sur internet, comment ils avaient fait pour lancer leur business au tout début alors que personne ne les connaissait, qu’ils ne bénéficiaient ni d’un bon référencement ni de couverture presse permettant de les propulser de l’anonymat à la lumière.

Il s’agit ici de la principale préoccupation exprimée par les entrepreneurs du net qui nous contactent lorsqu’ils montent leur site. Aussi, plutôt que de vous raconter nous aussi les mêmes success stories que l’on lit partout (Airbnb, Uber…), nous avons privilégié les témoignages de personnes qui comme vous ont lancé leur entreprise de décoration, de bijoux, ou d’accessoires pour téléphones.

Que leur boutique leur assure un complément de revenus ou bien soit devenue une PME employant une dizaine de personnes, ils ont tous réussi à faire de leur rêve de création d’entreprise une réalité.

Cette semaine, nous avons donné la parole à Valérie Sanyas qui vend des bijoux de sa création dans sa boutique éponyme.

boutique de vente de bijoux

Valérie Sanyas, boutique Clicboutic de vente de bijoux

1. Bonjour, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs du Blog de Clicboutic

Après un parcours dans la mode, création de ma marque de vêtement (sur la France et l’international ), styliste au sein de bureaux de style, et une interruption pour élever mes enfants, je suis revenue à mes premières amours : la mode et tout ce qui gravite autour par le biais du bijoux, 15 ans après!

2. Comment est née votre entreprise Valérie Sanyas et où en êtes-vous aujourd’hui ?

Suite à un travail sur moi et en accompagnement , j’ai identifié que mon métier de créatrice me manquait terriblement. Naturellement j’ai commencé quelques créations pour moi qui on rencontrés un vif succès auprès de mes amies et collègues de travail. Le site internet sans trop de moyens était la solution idéal pour commencer et mesurer l’impact de mon produit sur d’autres clientes autres que mon entourage proche. Aujourd’hui cette même collection plait toujours autant elle est devenue ma ligne intemporelle. On peut la trouver dans plusieurs boutiques et sur plusieurs sites de vente en ligne. En 2016 l’objectif est de la vendre à l’international.

3. Comment avez-vous fait pour attirer vos tout premiers clients sur votre site ?

Les premiers clients sont arrivés par miracle? La seule chose que j’ai faite et c’est peut être la raison de ces premières ventes, est que j’ai appliqué à la lettre tous les recommandations données pour booster son site. Les mots clés, multiplier les sites et réseaux sociaux et rédiger un blog pour bénéficier au plus vite d’un bon référencement naturel. Des newsletters de façon régulière, beaucoup de distribution de carte de visite et des opérations de ventes privées et le bouche à oreille. Certaines clientes ont acheté sur mon site après avoir découvert mes bijoux lors de ces manifestations.

4. Quel a été votre meilleur coup marketing ?

Les Pop ups triés sur le volet (car il y en de plus en plus et tous ne sont pas forcement intéressants) et particulièrement ceux en partenariat avec un groupe de presse. L’Escabeau avec le magazine Marie France m’a permis de vraiment décoller. Mon site a enregistré beaucoup plus de ventes au même moment.

5. Quelles sont vos astuces pour fidéliser la clientèle et inciter vos clients à dépenser à nouveau sur votre site ?

Les outils que propose Clicboutic sont vraiment bien dans l’onglet Marketing => relance clients. Cela m’a permis de fidéliser certains de mes clients.

6. Utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Oui, Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Instagram, Pinterest, et j’ai créé des vidéos.

7. Avez-vous déjà été citée dans les médias ? Si oui, comment avez-vous obtenu cette couverture presse ?

Oui dans Grazia, et deux fois dans Marie France. Sur des blogs aussi. Ce sont grâce aux nombreux pop ups que je fais que je suis remarquée par des blogueuses et parfois par la presse. Pour Marie France c’est grâce à leur Pop Up que j’ai obtenu déjà deux parutions dans leur magazine.

8. Quelle est la prochaine étape pour votre boutique ?

Faire une refonte de mon site, blog et boutique en ligne pour être encore plus pro. Augmenter mes points de vente physiques pour augmenter ma visibilité, prendre une attachée de presse.

A retenir

– Donnez l’occasion à vos prospects de découvrir vos produits « dans la vraie vie ». Les pop ups, ces magasins éphémères et parfois itinérants vous permet d’aller à la rencontre de vos clients, de tisser une relation qui se poursuivra en ligne.- Clicboutic met des fonctionnalités marketing à votre disposition. Utilisez-les. Vous verrez que quelques minutes de configuration vous permettront d’augmenter significativement votre chiffre d’affaires.

Quand offrir des réductions à vos clients pour les fidéliser et augmenter vos ventes

Alors que les soldes battent leur plein, vous avez certainement constaté une forte augmentation du volume de vos ventes ces derniers jours. Il n’y a aucun doute à ce sujet : les soldes, promotions et réductions offertes à vos clients font vendre plus.

Organisées 2 fois par an à des dates déterminées par le Ministère de l’Economie et des Finances, les soldes vous permettent de vider vos stocks et à vos clients de faire de bonnes affaires.
Mais en dehors des soldes d’hiver et d’été (2 fois 6 semaines), vous pouvez avoir envie de proposer d’autres réductions.

Les avantages et inconvénients des promotions sur internet pour les commerçants

Avant de détailler les diverses manières de proposer des réductions à vos clients, étudions rapidement les avantages et limites de ces méthodes commerciales.

Les avantages

– fidélisation de la clientèle
– acquisition de nouveaux clients
– augmentation de votre taux de conversion
– écoulement de vos stocks et des articles qui ont du mal à partir en temps normal
– ces promotions sont faciles à mettre en place grâce à des solutions e-commerce telles que Clicboutic

Les limites

– baisse de la rentabilité
– risque de voir une chute de vos ventes en dehors des périodes de promotions si vos clients savent que vous en proposez très régulièrement
– risque d’attirer des clients qui ne sont intéressés que par le prix et sont donc beaucoup plus difficiles à fidéliser

Qui peut offrir des promotions régulières à ses clients ?

J’ai pu constater 2 types d’attitude diamétralement opposées en ce qui concerne la stratégie d’offre de réductions et de promotions.

Il est fort à parier que pour la grande majorité d’entre vous, c’est la voie du milieu qu’il faudra choisir.

Ceux qui offrent des réductions en permanence

Certains très gros commerçants ont fait de l’offre régulière voire permanente de coupons de réductions un des piliers de leur stratégie commerciale.

Je pense notamment à Verbaudet dans la mode pour enfants ou à la Redoute pour la mode et la décoration. Il est aujourd’hui presque inpensable d’acheter un article sur l’un de ces sites à plein tarif. C’est même devenu un jeu que de rechercher le coupon de réduction le plus avantageux.

Un autre grand acteur de la vente de décoration en ligne, Made in Design, propose chaque jour un code de réduction valable “ce soir jusqu’à minuit”. Si cela peut inciter les nouveaux visiteurs à concrétiser leur achat dans la journée, les habitués de l’enseigne attendront de pouvoir profiter du meilleur coupon de réduction possible. Au cours d’un mois, ceux-ci varient en effet généralement entre 10 et 12 % pour atteindre une fois par mois 15%.

Reductions permanentes chez Made in Design
Made in Design propose tous les jours des coupons réductions de 10 à 15%

Cette stratégie marche pour les e-commerçants qui ont soit de bonnes marges et peuvent se permettre de les sacrifier un peu de manière permanente, soit de très gros volumes de ventes qui peuvent compenser en partie une rentabilité légèrement dégradée.

Ceux qui ne font jamais de réductions ni de soldes

A l’inverse des enseignes citées précédemment, certaines de proposent absolument aucune réductions, mêmes pendant les soldes.

Dans cette catégorie, on trouve de nombreuses marques de luxe. Elles ont des marges importantes, mais font ce choix pour préserver intacte leur image de marque. Leur clientèle est aisée et aime les beaux produits. Elles n’ont donc aucun intérêter à courtiser ceux qui sont principalement à l’affût de bonnes affaires.

Parmi les commerçants qui ne font pas de réductions, il y a également ceux qui se positionnent sur des prix bas toute l’année. Je pense notamment à Dany Berd que j’affectionne particulièrement. Ils proposent des costumes pour homme à moins de 250 euros toute l’année et affirment donc toujours proposer le meilleur prix à leurs clients.

La stratégie que vous devez adoptez vis-à-vis des soldes et autres offres promotionnelles dépend du type de produits que vous vendez ainsi que de vos marges.

Voici 5 types d’offres que vous pouvez mettre en place pour booster vos marges sans altérer votre image de marque.

1. L’offre de bienvenue

Super promo pour premiere commande sur le site
Offre première commande Toupargel

Elle consiste à offrir une réduction aux personnes qui passent commande pour la toute première fois sur votre site.

C’est toujours agréable pour un nouveau client de se voir proposer une promotion de bienvenue mais parfois frustrant pour les clients existants qui aimeraient bien voir leur fidélité récompensée. C’est pourquoi ils peuvent être tentés de créer de nouveaux comptes liés à d’autres adresses email afin de pouvoir profiter plusieurs fois de l’offre de bienvenue.

Pour éviter cela, vous pouvez également récompenser vos clients fidèles en leur proposant des offres équivalentes ou encore plus attractives.

Cela peut passer par un programme de fidélité comme sur Monshowroom.

Programme de fidélité Monshowroom

2. La réduction offerte aux abonnés à la newsletter

Offre speciale pour les abonnes a la newsletter
15€ de réduction pour les abonnés à la newsletter de Made.com

Aujourd’hui, une adresse email vaut de l’or car c’est le moyen le plus sûr d’atteindre nos clients et de communiquer avec eux. C’est pourquoi de très nombreuses enseignes offrent des réductions aux personnes joignant leur mailing list. Elles pourront ensuite régulièrement leur envoyer des informations sur leurs produits.

3. Les promotions liées aux fêtes et anniversaires

Offre speciale Saint-Valentin

Si vous cherchez un prétexte pour proposer des offres attractives, nos fêtes nationales et autres traditions sont suffisamment nombreuses au cours de l’année pour que vous puissiez répéter cette opération tous les mois: entre la Saint-Valentin, la Fête des Mères, des Pères, Noël, les changements de saison, les vacances, et la rentrée, vous n’avez que l’embarras du choix.

Et comme le font souvent les hypermarchés, vous pouvez célébrer l’anniversaire de votre marque pendant un mois entier.

4. Le petit coup de pouce aux clients ayant abandonné leur panier

Comme nous l’avons vu récemment, plus de la moitié des clients qui ajoutent des produits dans leur panier ne concrétisent pas leur achat. En utilisant la fonction relance des paniers abandonnés que nous proposons chez Clicboutic, vous pouvez espérer récupérer 15% de ces paniers environ.

Mais pourquoi ne pas aller plus loin encore en proposant une offre spéciale aux personnes qui n’ont pas finalisé leur achat après une première relance ?

Cette méthode est bien sûr à ne pas utiliser de manière systématique pour que les clients ne découvrent pas le “pot aux roses”.

5. Les offres exclusives aux clients retargétés

Le retargeting ou reciblage publicitaire consiste à présenter aux personnes ayant déjà visité votre site une publicité. C’est aujourd’hui l’une des tactiques marketing qui présente le meilleur retour sur investissement car on s’adresse dans ce cas à des personnes qui ont déjà exprimé un certain intérêt pour votre marque puisqu’elles connaissent déjà votre site.

En outre, vous pouvez affiner vos campagnes de retargeting en choisissant de cibler l’ensemble des personnes qui ont visité votre site, ou bien uniquemement celles qui ont visité certaines pages en particulier, voire exclusivement les personnes qui ont ajouté des produits à leur panier.

Ce niveau de granularité et de précision permet de créer des campagnes sur mesure, ce qui explique leur succès.

Pour cela, nous vous conseillons de faire appel aux Français Criteo ou bien à AdRoll, particulièrement populaire auprès des startups et petites entreprises.

Retargeting sur Facebook
Dodocase offre 20% de réduction aux personnes ayant quitté leur site sans acheter

Les réductions et promotions sont un levier puissant pour relancer vos ventes. Utilisées intelligemment, elles vous permettront d’augmenter significativement vos ventes sans trop sacrifier vos marges.

Testez les méthodes ci-dessus et revenez nous dire dans les commentaires laquelle marche le mieux pour vous.

3 stratégies marketing que vous n’utilisez pas …et vous avez tort !

En tant que fournisseur d’une solution ecommerce, nous sommes tous les jours en contact avec des vendeurs sur internet qui nous demandent des conseils pour augmenter leurs ventes.

Beaucoup d’entre vous semblez avoir testé de nombreuses techniques et faites preuve d’audace et d’imagination.

Mais parfois, c’est astuces marketing sont coûteuses ou extrêmement chronophages.

Aussi, nous allons partager avec vous aujourd’hui 3 stratégies trop peu utilisées et pourtant très efficaces afin de toucher une plus vaste cible et de convertir plus de prospects.

1. Utilisez la fonction Relance des paniers abandonnés

Relance panier abandonne de la Redoute
Si vous êtes connecté sur le site de la Redoute et ajoutez des produits à votre panier mais ne finalisez pas votre achat, vous recevrez un email comme celui-ci.

Si vous êtes connecté sur le site de la Redoute et ajoutez des produits à votre panier mais ne finalisez pas votre achat, vous recevrez un email comme celui-ci.
Avez-vous idée du pourcentage de personnes qui mettent un produit dans le panier d’une boutique en ligne, mais n’achètent pas au final?

5%? 10%?

Non, entre 56% (étude Statista) et 68,55% (étude du Baymard Institute conduite auprès de gros e-commerçants). On peut imaginer que les taux d’abandon sont peut-être plus faibles pour les plus petites boutiques ecommerce, mais tout de même, fournir tant d’efforts pour attirer les visiteurs sur votre site et faire en sorte qu’ils mettent vos produits dans leur panier pour…. pschitt… ne pas concrétiser la vente, c’est rageant!

Le site Statista a analysé les raisons qui pouvaient pousser les internautes à ne pas finaliser leur achat.

Comme vous pouvez le lire ci-dessous (si vous ne parlez pas anglais, demandez-nous la traduction), les raisons sont diverses et tiennent aussi bien de la fiabilité de la plateforme e-commerce (site qui crashe) que d’un manque d’informations préalablement fournies par le vendeur (modes de livraison, devise) ou bien tout simplement des doutes du consommateur (“Ai-je vraiment besoin de ce produit ? Ne trouverai-je pas moins cher ailleurs?”)

Raisons qui poussent les clients à ne pas finaliser leur achat

Pour pallier cela, Clicboutic vous propose une fonction de relance des paniers abandonnés disponible avec le plan Clicboutic Plus.

Activez-là, vous pourrez ainsi récupérer 15% de paniers en moyenne (étude interne menée auprès d’e-commerçants Clicboutic).

2. Inscrivez vos produits dans Google Shopping

Stratégie marketing : référencez vos produits chez Google Shopping

Dans notre dernier article consacré au référencement, nous avons observé ce qui se passe lorsque l’on tape “robe noire”.

résultat Google images

En haut à droite figurent en bonne position les résultats des produits inscrits sur la plateforme de Google Shopping.

Contrairement aux annonces Adwords qui ne sont que des annonces texte, ces liens publicitaires sont accompagnés d’images et attirent donc immédiatement l’attention. Il est en outre facile de voir si le produit présenté ou pas nous plait.

Cela a son importance car si vous présentez une robe noire qui n’est pas celle que recherche l’internaute, il ne cliquera pas sur votre annonce et vous ne paierez donc rien.

Google Shopping se rémunère en effet uniquement lorsqu’une personne clique sur votre annonce et est redirigée vers votre site. En cela, manager une campagne Google Shopping est relativement similaire à la gestion d’une campagne Adwords et vous devez penser un peu de la même manière le budget que vous êtes prêt à y consacrer.

Sachez en outre que la plupart des internautes ne savent pas qu’il faut payer pour y figurer et confondent souvent Google Shopping avec un comparateur de prix neutre et objectif. Ils ont donc tendance à penser que les articles présentés dans Google Shopping sont parmi les plus avantageux d’un point de vue financier.

Clicboutic propose à tous ses commerçants l’intégration avec Google Shopping et si vous avez la moindre question à ce sujet, n’hésitez pas à appeler nos conseillers.

3.Commencez une newsletter… maintenant

Newsletter delamaison pour faire revenir les clients sur le site

Un exemple d’une newsletter Delamaison

On croit souvent à tort la newsletter réservée aux blogueurs et infopreneurs. Certains nous ont dit “J’ai mis un maximum d’informations sur le site, pourquoi ajouter une newsletter?”

Mais une adresse email, c’est aujourd’hui ce qui a le plus de valeur. En effet, nous vérifions nos emails en permanence. Lorsque quelqu’un vous donne son email, c’est qu’il vous autorise à communiquer avec lui, à lui proposer vos produits quand vous le souhaitez.

Vous n’avez donc pas à attendre et espérer qu’il se rende à nouveau sur votre site.

Pour cela, n’hésitez pas à installer des outils peu chers, voire gratuits, comme Mailchimp (gratuit jusqu’à 2000 contacts) qui permet de collecter et d’envoyer des newsletters à vos abonnés. Pour cela, il vous suffit de modifier quelques lignes de code sur votre boutique Clicboutic.

Car si Clicboutic vous offre des templates pour vous faciliter la vie, nous vous autorisons également à modifier le code de votre boutique pour la personnaliser selon vos envies.

Pour inciter les internautes à s’inscrire à votre newsletter vous pouvez leur promettre:

– des réductions exclusives
– des invitations à des ventes privées
– un coupon de réduction sur leur première commande

Je suis persuadé que vous trouverez sans peine l’argument qui les incitera à vous confier leur précieuse adresse email.

Alors, êtes-vous prêt à augmenter durablement votre taux de conversion et à améliorer de manière significative vos ventes?

A très bientôt!

E-commerçants : comment gagner de l’argent pendant les soldes ?

Bonjour à tous,

j’espère que vous avez bien profité des fêtes de fin de Noël et que vous vous sentez d’attaque pour ce qui pourrait bien être l’un de vos plus gros mois en termes de volume de ventes : les soldes.

Selon Criteo, la plateforme de reciblage publicitaire sur internet,
“- Pendant la période des soldes d’hiver, les ventes sont en moyenne 39% plus élevées que pendant le reste de l’année.
– Cette période est clé pour les e-commerçants : elle représente 14% de leurs ventes annuelles en volume, soit 12% de plus que les soldes d’été et 51% de plus que les ventes de Noël”.

Je sais que les derniers mois de l’année vous ont demandé beaucoup de travail afin que vos produits figurent dans la liste au Père Noël de nombreux internautes, mais il vous faudra encore attendre quelques semaines de plus car il est important d’être bien préparé pour les soldes.

Les soldes ne sont pas de simples “réductions” ou “promotions”

Il convient de commencer par un petit rappel réglementaire sur ce que sont les soldes. Si dans les vocabulaire courant, on a tendance à employer indifférement des termes comme “soldes”, “réductions”, “promotions”, “prix cassés”…, les soldes sont des ventes réglementées qui rentrent dans un cadre très spécifique.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le Portail de l’Economie et des Finances.
On y apprend en effet que “Les soldes sont des ventes qui, d’une part, sont accompagnées ou précédées de publicité et sont annoncées comme tendant, par une réduction de prix, à l’écoulement accéléré de marchandises en stock et qui, d’autre part, ont lieu durant les périodes définies, pour l’année civile”.

En outre, “les limitations de garanties sur les soldes sont illégales”, “les soldes ne pouvant porter que sur des marchandises proposées à la vente et payées depuis au moins un mois, les commerçants ne peuvent pas se réapprovisionner pendant ces opérations commerciales (contrairement aux promotions), et “la distinction entre les articles soldés et non soldés doit clairement apparaître aux yeux des consommateurs dans le point de vente”.

Il est donc hors de question de créer un prix d’origine artificiellement élevé pour donner l’impression que la réduction appliquée est importante.

Cette année, les soldes d’hiver auront lieu du mercredi 6 janvier 2016 au mardi 16 février 2016 dans la plupart des départements français. Voici 5 conseils pour liquider tout votre stock pendant ce rendez-vous chéri des Français.

Préparez-vous pour les soldes

1. Communiquez dès à présent avec vos clients

Je vous encourage à envoyer une newsletter dès cette semaine à vos clients pour les prévenir de se tenir prêts pour les soldes car ils pourront faire de belles affaires sur votre site. Ils pourront ainsi faire du repérage dans votre boutique et n’auront plus qu’à ajouter les articles souhaités dans leur panier dès le 6 janvier.
Le budget moyen des Français pendant les soldes est de 200 euros environ, aussi faites le nécessaire pour que votre site soit bien présent dans leur esprit au moment de faire les soldes sur internet.

2. Préparez des visuels spécialement pour les soldes

Bannière spécial soldes

Si vous avez un graphiste, demandez lui de créer des visuels spécialement pour les soldes, en particulier une bannière qui annoncera haut et fort les réductions dont pourront profiter vos clients sur votre site.
Si vous n’avez pas de graphiste, vous pouvez en trouver un en freelance, sur Fiverr notamment.

3. Mettez un article populaire en soldes

Quelle stratégie allez-vous appliquer ? Proposer une réduction globale sur l’ensemble de votre site ? Ou bien n’offrir des soldes que sur une sélection de produits ?
Les deux stratégies ont leurs avantages, aussi ne donnerai-je pas de recommandations à ce sujet.
L’objectif des soldes étant d’écouler votre stock, il semble naturel de proposer les plus fortes réductions sur les produits que vous avez le moins bien vendu la saison passée. Ainsi, des personnes qui n’auraient pas acheté les articles plein tarif, pourraient se laisser tenter.
Toutefois, je vous suggère également de mettre un produit populaire en soldes. Certes, vous pourriez arguer que vous l’auriez vendu plein tarif de toute façon en dehors des périodes de réduction.
Mais en proposant un produit d’appel, vous multipliez ainsi vos chances de voir vos clients ajouter d’autres articles à leur panier.

4. Jouez sur l’effet de rareté

Le dilemme du consommateur est toujours le même : dois-je acheter maintenant, quitte à ne pas obtenir le meilleur tarif possible, ou bien repousser mon achat dans l’espoir d’une baisse de prix au risque que l’article ne soit plus disponible ?
Vous pouvez exploiter cette crainte en laissant clairement entendre à vos clients qu’ils pourraient louper une très bonne affaire en n’achetant pas maintenant. Dès mentions telles que “plus que 2 exemplaires en stock” sont en effet très efficaces pour inciter les clients à dépenser sans plus attendre.

5. Analysez vos résultats de vente

Mi-février, vous pourrez enfin souffler un peu après des périodes de Noël et de soldes trépidantes. Profitez de ce moment pour analyser vos ventes, acquérir une meilleure connaissance du comportement et des attentes de vos clients et être ainsi mieux armé pour les prochaines soldes.
Quelle hausse de chiffre d’affaires avez-vous enregistré ?
Quelle marge avez-vous faite ? Il est important de s’assurer que vous n’avez pas trop sacrifié votre marge.
Quel a été le panier moyen dépensé?
Quels articles sont-ils le mieux partis ?

En répondant à ces questions, vous tirerez de nombreux enseignements que vous pourrez mettre en pratique lors des prochaines soldes.

Nous vous souhaitons de réaliser de très belles ventes pendant les soldes. Dans le prochain article, nous verrons dans quels cas proposer des réductions et baisses de prix pour booster vos ventes.

Comment lancer un business à côté de son boulot

Près de 3 Français sur 10 rêveraient de devenir leur propre patron selon un sondage réalisé par l’institut Think.

Si vous en faites partie, peut-être n’êtes pas vous prêt pour autant à quitter votre emploi salarié En effet, le statut de salarié, s’il peut s’avérer frustrant (revenus qui évoluent peu, perspectives de carrière parfois bouchées et emploi qui perd de son attrait avec le temps), comporte toutefois de nombreux avantages auxquels tout le monde n’est pas prêt à renoncer : salaire versé tous les mois, cotisations sociales payées par l’employeur et congés payés.

Aussi, avant de sauter dans le grand bain de l’entrepreneuriat, gérer sa petite entreprise à côté de son boulot est une solution séduisante. Cela permet à la fois de tester son concept sans prendre trop de risques et de continuer à assurer la stabilité financière de son foyer.

Toutefois, les journées ne faisant toujours que 24 heures, comment concilier travail salarié, vie familiale et sociale et entrepreneuriat?

Voici 5 conseils pour vous aider dans la création de votre petite entreprise.

1. Devenir chef d’entreprise, c’est un projet familial

Si vous n’avez pas eu besoin du consentement de votre conjoint, de vos enfants lorsque vous avez signé dans l’entreprise pour laquelle vous travaillez, monter un business sur ses heures de temps libre (le soir, le week-end) requiert l’adhésion totale de ceux qui partagent votre vie.
Le temps que vous consacrerez à cette entreprise, vous ne le passerez pas avec eux et votre implication dans la gestion au quotidien de votre famille risque de se réduire comme peau de chagrin.
C’est pourquoi il est indispensable que vous soyez soutenu par votre conjoint. Cette entreprise qui est la vôtre est un peu celle de votre famille également.

2. Allez à l’essentiel

Une fois que vous avez trouvé votre idée d’entreprise, il vous faut rapidement valider son potentiel et vous lancer à la conquête de vos premiers clients. La prospection commerciale doit rester votre objectif prioritaire.

Ne vous éparpillez pas à essayer tous les réseaux sociaux à la mode car il est peu probable que vos prospects se trouvent sur tous. La plupart du temps, si vous vendez des produits de grande consommation, vos clients utilisent Facebook et Pinterest. C’est souvent tout ce dont vous avez besoin.
Nous vous invitons d’ailleurs à relire notre article Monter son entreprise e-commerce : par où commencer? Vous y trouverez des conseils sur les étapes essentielles et prioritaires lorsque l’on monte son entreprise (que ce soit à temps plein ou après le boulot).

3. Adoptez une organisation militaire

Les journées sont courtes, vos heures sont comptées, aussi vous devez vous imposer une hygiène de vie stricte et des horaires auxquels vous ne devrez pas déroger. C’est en effet lorsque l’on a une routine, un cadre bien défini que l’on est le plus efficace.

Ensuite, décomposez vos tâches en micro-tâches. Cela vous évitera de procrastiner et de vous sentir paralysé par l’étendue du travail à abattre.
Je vous recommande plusieurs méthodes que j’ai testées.

A/ Mettez vous des rappels dans Google Calendar. Astreignez vous alors à réaliser la tâche que vous vous êtes fixé. Toutefois, la difficulté de ce système est que si l’on a mal estimé le temps requis, il est tentant de finir le travail débuté alors même qu’une nouvelle tâche a été programmée.

B/ Utilisez le bon vieux cahier d’écolier dans lequel vous répertoriez vos différentes tâches par type d’activité (site internet, prospection commerciale, réseaux sociaux, marketing, approvisionnement, etc…).
Une fois la tâche accomplie, rayez-là, raturez-là : ce simple petit geste est jouissif. Il donne l’impression (réelle) que l’on avance bien.

C/ Autre solution que j’apprécie : Trello. C’est la version informatique du cahier d’écolier. Vous créez autant de colonnes que de type d’activité + une dernière intitulée « fait ». Puis, pour chaque tâche, vous créez une note que vous bougez dans la catégorie « fait » une fois que vous l’avez effectuée. Vous pouvez même programmer des rappels par tâche si l’est important qu’elles soient réalisées avant une date précise.

4. Déléguez

Si la relation client et la prospection commerciale doivent rester votre chasse gardée au moins dans un premier temps, tout le reste peut être délégué. Le fait de conserver votre emploi salarié vous permet de disposer de plus de fonds que si vous vous lanciez lors d’une période d’inactivité ou de chômage par exemple. Alors profitez-en pour employer des freelances (je pense notamment à un designer). Vous pouvez également bénéficier de l’expertise de professionnels à des tarifs très compétitifs comme nous l’expliquons dans cet article.

5. Automatisez tout ce qui peut l’être

A chaque fois que vous faites et refaites une même action, demandez-vous dans quelle mesure vous pourriez automatiser ce processus afin de rendre moins chronophages ces actions.
Vos prospects vous posent toujours les mêmes questions ? Améliorez vos fiches produits et créez une FAQ (liste de questions fréquemment posées).
Vous vous interrompez pour poster un nouvel article sur Facebook chaque fois que vous lisez quelque chose d’intéressant ? Utilisez un outil comme Buffer pour programmer à l’avance la publication de vos articles.
Vous souhaitez fidéliser vos clients et leur envoyer régulièrement des informations sur vos produits ? Mettez en place un auto-répondeur comme Mailchimp (gratuit jusqu’à 2000 abonnés à votre newsletter). Ainsi, à partir du moment où quelqu’un s’inscrit à votre newsletter, cette personne recevra à intervalle régulier des emails que vous aurez écrits à l’avance et qui leur donneront plein de conseils sur la meilleure façon d’utiliser et de profiter de vos produits.

Etre un entrepreneur est un challenge. L’être alors que l’on a déjà un travail l’est encore plus mais comporte deux grands avantages : d’une part vous avez plus de fonds disponibles, et d’autre part, le peu de temps dont vous disposez vous oblige à aller à l’essentiel et donc à être plus efficace.

Nous espérons vous avoir aidés avec ces conseils et vous souhaitons que ce petit business démarré sur votre temps libre vous permette de gagner plus d’argent et de devenir suffisamment rentable pour devenir votre activité à temps plein.