Le guide du référencement naturel pour les e-commerçants

Nous le répétons sans cesse sur ce blog : assurer la promotion de votre boutique doit être au coeur de vos préoccupations et rester votre priorité si vous souhaitez bien vivre de vos revenus sur internet.
Avoir de bons produits, les présenter sur un joli site, soigner le service avant et après-vente, tout cela a son importance également bien évidemment, mais vous devez tout faire en sorte pour attirer toujours plus de clients sur votre site et les fidéliser.

Pour cela, vous avez certainement essayé plusieurs approches : présence sur de nombreux réseaux sociaux, envoi d’un communiqué de presse aux journalistes susceptibles d’être intéressés par vos produits, contacts avec des bloggeurs, etc…

Toutes ces stratégies marketing visent à multiplier les chances d’exposer votre marque et vos produits à votre public cible.

Pour autant, il ne faut pas négliger le référencement qui vous permet de vous propulser dans les premiers résultats de recherche lorsque vos prospects tapent le mot-clé que vous visez (souvent les produits que vous vendez).

Le référencement, c’est une combinaison entre un contenu optimisé de votre site et des liens de qualité pointant vers votre site (la logique étant que si des sites de qualité citent votre site, c’est qu’il mérite d’être reconnu à son tour).
Optimiser le contenu de votre site, c’est ce que l’on appelle l’on site SEO et vous devez absolument y consacrer le temps nécessaire car le jeu en vaut vraiment la chandelle. C’est un travail à lancer dès la mise en ligne de votre site et à continuer à chaque fois que vous créez une nouvelle fiche produit ou bien mettez à jour votre site.

Voici mes 3 recommendations pour partir sur de bonnes bases.

1. Soignez les descriptions de vos produits

Vous devez guider Google en lui donnant un maximum d’informations sur ce que vous vendez. Et cela tombe bien car vos prospects le souhaitent également. Aussi, n’hésitez pas à écrire des descriptions soignées et détaillées de chacun de vos produits.
C’est en effet dans tout le contenu de votre site et en particulier dans vos fiches produits que Google puisera les mots-clés pour lesquels il vous mettra en avant.
Et si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à utiliser les recherches associées aux mots-clés.

Prenons l’exemple d’une robe noire.
Tapez « robe noire » dans votre moteur de recherche.

Résultats-google-shopping-robe-noire

En premier lieu, on trouve les annonces Adwords.
Juste en dessous, la catégorie Images montre directement des photos de robes noires. Ainsi, si vous avez un coup de coeur sur l’une d’entre elles, vous pouvez cliquer sur la photo qui vous plaît et être automatiquement redirigé(e) vers le site marchand qui la propose pour l’acheter.

A droite se trouvent les résultats de Google Shopping. Encore un moyen pour Google de gagner de l’argent car le géant américain touche une commission à chaque fois que quelqu’un achète un produit via ce moteur de recommandations.

En dessous des suggestions d’images, on trouve les résultats de recherche dits “organiques” ou “naturels”. Ce sont des résultats pour lesquels le commerçant n’a pas eu à payer ou verser une commission. Il s’agit des résultats les plus pertinents selon Google et sont ceux que vous visez lorsque vous travaillez votre référencement naturel.

Enfin, en tout bas de page figurent les “Recherches associées à robe noire”.

recherches associées à robe noire

Il s’agit des expressions similaires les plus fréquemment tapées par les internautes. Et celles-ci sont précieuses car elles vous donnent des informations tout à fait pertinentes sur les intentions d’achat de vos clients.
Ainsi, nous venons d’apprendre qu’une femme qui souhaite acheter une robe noire cherche souvent une “robe noire chic”, une “robe noire pour un mariage” une “robe noire pas cher” ou “une robe noire grande taille”.
Muni(e) de ces nouvelles informations, vous pouvez désormais orienter la fiche produit de votre robe noire pour toucher ces mots-clés également.
Vous pouvez continuer de la sorte en tapant “robe noire chic” dans la barre de recherche de Google et analyser les résultats associés.

2. Ecrivez systématiquement les titres SEO, URLs et meta descriptions de vos pages

Ces termes vous semblent peut-être barbares ou techniques, mais ne vous laissez pas intimider car ils comptent beaucoup pour l’optimisation de votre on-site SEO. Là encore, ils sont destinés à expliquer à Google de quoi parle votre site.

Le premier résultat de recherche naturel pour “robe noire chic” est celui du site de la marque de prêt à porter 1,2,3.

Premier résultat d'une recherche sur Google

Vous avez d’abord un titre (Robes noires : robe noire chic, robe bustier noire, robe noire 1.2.3), suivi d’une URL (www.1-2-3.fr/robes-noires) et enfin d’une description (Craquez pour les robes noires 1.2.3 et laissez vous séduire par notre sélection : robe noire chic, robe bustier noire, robe longue noire, robe noire.)

Aucun de ces éléments n’a été mis au hasard ou généré automatiquement. Il s’agit du fruit de la réflexion de la marque pour être bien positionnée lorsque les clients tapent le mot-clé « robe noire » dans leur moteur de recherche.

Voici quelques règles à respecter:

Le titre:
– 55 caractères maximum
– Doit inclure votre mot-clé

L’URL:
quelques mots-clés (3 ou 4 maximum).

La meta description:
– 155 caractères maximum
– Doit décrire le contenu de votre page et donner envie aux lecteurs de cliquer sur votre page.

En règle générale, il est préférable de ne pas trop se répéter entre le titre, l’URL et la description et de ne pas répéter le mot-clé plus d’une fois dans le titre, l’url ou la meta description pour ne pas risquer la sur-optimisation.

Vous pouvez définir ces 3 éléments pour chacune de vos pages dans votre boutique Clicboutic. Nous vous conseillons de le faire de manière systématique.

3. Donnez un nom à vos images

Lorsque vous téléchargez sur votre site des photos prises avec votre téléphone, votre appareil photo ou même des photos passées entre les mains d’un designer, elles s’appellent le plus souvent Image001.jpg, Image002.jpg…
Le problème, c’est que pour savoir ce dont parle votre site, Google ne scanne pas uniquement le texte, il étudie également le contenu média (photos, vidéos…) et Image001.jpg, eh bien, ça ne lui évoque rien.

C’est pourquoi il est absolument nécessaire que chaque image que vous téléchargez sur votre site soit renommée avant l’import.
Son nom doit être composé des mots-clés que vous visez et s’il y a plusieurs mots, séparez les par des tirets.
Si vous vendez des robes noires chic, alors la photo de votre robe doit s’appeler robe-noire-chic.jpg.
Il y a un double avantage à cela. Non seulement vous augmentez vos chances d’être bien classé dans les résultats de recherche de Google, mais vous multipliez également vos chances d’être référencé dans les résultats Google Images.

Reprenons les résultats images que nous avons évoqués plus haut.

résultat Google images

Lorsque l’on positionne notre souris juste au dessus de la première image par exemple et que l’on regarde tout en bas à gauche de notre écran, on découvre que l’image se nomme en fait nafnaf-robe-noire.jpg. Voici un nom d’image optimisé, ou tout du moins descriptif.
Et qui a mis en ligne cette photo ? Naf Naf? Une grande enseigne de prêt-à-porter? Non, il s’agit d’un “simple” blog WordPress.
Un blog sans ambition commerciale qui obtient autant de visibilité pour un mot clé aussi compétitif que “robe noire”, voilà de quoi donner de l’espoir à tous les entrepreneurs du web !

Travailler votre référencement naturel est une démarche que vous devez intégrer tout au long de la vie de votre site marchand et en appliquant ces quelques conseils, vous en ferez déjà beaucoup plus que 95% de vos concurrents.
Alors gardez cet article dans vos favoris et revenez-y à chaque fois que vous mettez votre site à jour. Vous verrez, ces 3 conseils deviendront rapidement un automatisme.

Quels Mots Clés Travailler pour mon Référencement Naturel ?

mots-cles-ecommerce-recherche-idees-produits-referencement-google

Pour que votre boutique en ligne bénéficie d’un bon référencement naturel, il est indispensable de réussir cette première étape : choisir les mots clés.

En effet, si vous vous trompez à cette étape, vous prenez le risque de travailler pour de faibles résultats. Dans cet article, je vais vous expliquer comment choisir ces fameux mots clés.


Les 3 points à prendre en compte

Lors de l’étude des mots clés, pour chacun des mots clés il faudra prendre en compte 3 éléments :
• Est-ce que le mot clé est recherché par votre cible ?
• Quel est le niveau de concurrence du mot clé ?
• Est-ce que le mot clé va convertir ?

En répondant à ces 3 questions, vous serez en mesure de trouver des mots clés qui seront utiles à votre boutique en ligne.

Etudions plus en détail ces 3 éléments.


Est-ce que le mot clé est recherché par votre cible ?

Vous avez envie de travailler le mot clé « vente chaussures homme noires avec lacets rouges » ?

Pourquoi pas ! Vous serez très facilement en 1ère position sur Google. Mais je pense que vous déchanterez rapidement quand vous constaterez qu’aucun internaute recherche ce mot clé !

Vous l’aurez compris, il est inutile de choisir des mots clés qui ne sont pas recherchés par votre cible. La première étape du travail du choix des mots clés consistera donc à trouver des mots clés qui sont fréquemment recherchés par votre cible.

Pour cela il existe plusieurs techniques ou outils.

1. Le Brainstorming

C’est la méthode la plus simple pour commencer. Posez-vous avec une feuille de papier et un stylo, et notez les mots clés qui décrivent votre activité (les plus geeks préfèreront leur ordinateur ou tablette).

2. Lisez les forums et les blogs

Le brainstorming consistait à noter les mots clés que vous utilisez pour décrire votre activité. Dans les faits, il n’est pas rare que les internautes utilisent d’autres termes.

C’est la raison pour laquelle il est très intéressant de lire ce qu’il se dit sur les forums et blogs liés à votre thématique. Si vous vendez du matériel de bricolage, visitez les forums de bricolage et lisez les blogs de bricoleurs.

Ne voyez pas cet exercice comme une perte de temps, car je vous garantis que vous trouverez de nombreux mots clés auxquels vous n’aviez pas pensé.

3. Les concurrents

Et oui, vos concurrents pourront vous apporter une aide précieuse. Visitez les sites de vos principaux concurrents et notez les mots clés qu’ils utilisent. Contenu des pages, accroches, balises title, etc… l’étude de tous ces éléments vous permettront de voir quels mots clés vos concurrents travaillent.

4. Suggestions de Google

Je suis persuadé que vos connaissez cette fonctionnalité de Google. Lorsque vous saisissez une requête, Google vous propose des suggestions.

idee-mot-cle-google-suggestion-referencement-naturel

Par contre, vous ne savez peut être pas que cette fonctionnalité est très utile pour trouver des idées de mots clés, et notamment des mots clés « longues traînes » (c’est à dire des mots clés très ciblés composés de plusieurs termes).

5. Les recherches associées dans Google

Restons sur Google. Cette fois-ci, se sont les recherches associées présentées en bas de la page qui vous permettront de découvrir des mots clés.

mot-cle-recherche-associee-google-referencement

Ne vous en privez pas !

6. L’outil de planification des mots clés de Google

Décidément, heureusement que Google est là !

Comme, je vous le disais plus haut dans cet article, le but est de trouver des mots clés fréquemment recherchés par votre cible. Les techniques que je vous ai présenté vous ont aidé à trouver des idées de mots clés, mais ne répondent pas à la question « est-ce que ces mots clés sont recherchés ? »

C’est là qu’intervient l’outil de planification des mots clés de Google. Accessible via Google Adwords (vous pouvez vous créer un compte gratuitement pour accéder à cet outil), l’outil de planification des mots clés vous indiquera les volumes de mots clés qui vous intéressent et vous donnera également de nombreuses suggestions.

mot-cle-google-keyword-planner-outil-planification-idee-suggestion

Ainsi, vous saurez quels sont les mots clés les plus recherchés par les internautes, et vous pourrez écarter ceux qui ne sont pas ou très peu recherchés.


Quel est le niveau de concurrence du mot clé ?

L’erreur souvent commise par les gestionnaires de boutiques en ligne est de choisir des mots clés inaccessibles.

Le volume de recherche est un critère important pour choisir un mot clé, mais vous ne devez pas vous arrêter là. Il faut que vous analysiez la faisabilité de ce mot clé. En gros, il s’agit d’étudier vos chances d’être dans les premières positions pour chacun des mots clés.

En effet, si votre site se trouve en 5ème page pour un mot clé fortement recherché, le résultat sera le même que d’être en première position sur un mot clé que personne ne recherche : ce mot clé ne vous amènera pas de visites.

Comment étudier le niveau de concurrence pour chaque mot clé ?

La réponse est simple et compliquée à la fois.

Pour cela, vous devez étudier l’étendue de la concurrence et sa puissance.L’étendue de la concurrence consiste à connaître le nombre de résultats proposés par Google pour le mot clé étudié. Il vous suffit de saisir le mot clé et de regarder le nombre de résultats. Pour avoir des données plus fiables, je vous conseille de mettre le mot clé entre guillemets.

mot-cle-recherches-concurrent-volume-competition-referencement

Evidemment, plus le nombre de résultats est élevé, plus la concurrence est forte.

  • En dessous de 100 000 résultats, grâce à des optimisations de bases sur vos pages, vous pourrez facilement faire vote trou.
  • Entre 100 000 et 500 000 résultats, il sera plus compliqué de vous positionner. Mais avec des efforts et de la patience, c’est jouable.
  • Au dessus de 500 000 résultats, la situation devient beaucoup plus compliquée.

Petite précision. Ce barème est à prendre avec des pincettes. C’est juste un indicateur. En fonction des mots clés et de la concurrence, la situation « réelle » sera différente.

Après avoir étudié l’étendue de la concurrence, passons à l’analyse de la puissance des concurrents en place.

Pour chacun des mots clés qui vous intéressent, vous devrez étudier la stratégie de référencement des 10 premiers résultats. Le but est de voir s’il est possible et facile de déloger ces concurrents.

Pour chaque résultat de la première page vous devriez également vérifier les éléments suivants :

  • Présence du mot clé dans la balise title
  • Mot clé (et variantes) repris dans la page
  • Est-ce que le site à une forte « autorité » aux yeux de Google (ex. Amazon, Wikipedia) ?
  • Age du site
  • Nombre de liens qui pointent vers la page (et vers le site). Pour cela vous pouvez utiliser un outil comme Ahrefs ou Site Explorer

Grâce à l’analyse de ces différents points, vous serez en mesure de connaître vos chances de réussites pour chacun de vos mots clés. Ainsi, vous écarterez les mots clés inaccessibles (forte concurrence en nombre et en puissance) pour vous concentrez sur des mots clés où vous chances d’être en première page seront plus élevées.

Est-ce que le mot clé va convertir ?

Rassurez-moi, le but de votre boutique en ligne n’est pas juste d’attirer des visiteurs, mais bel et bien de générer des commandes ?

Les mots clés que vous choisirez ne doivent pas « juste » vous amener des visites, mais doivent vous apporter des internautes prêts à agir sur votre site (ventes, remplissage d’un formulaire, etc…).

Dans les faits, certains mots clés sont plus intéressants que d’autres, c’est à dire que des mots clés vous permettront d’avoir de nombreuses ventes alors que d’autres vous amèneront des visites « sans lendemain ».

Si votre boutique en ligne a quelques mois ou années d’existences, il vous sera facile de découvrir les mots clés qui convertissent. Connectez-vous à votre outil d’analyses de fréquentation de votre site (ex. Google Analytics) et étudiez les mots clés qui ont généré le plus de ventes.

Si vous avez une ou plusieurs campagnes Google Adwords, vous aurez davantage de matières pour découvrir des mots clés qui convertissent.

En revanche si votre boutique en ligne est toute neuve, ça sera plus compliqué. Ne pouvant pas vous appuyer sur des données antérieures, il faudra procéder autrement.

Je vous conseille de choisir les mots clés sur la base des 2 premiers critères étudiés (volume de recherche et concurrence). Une fois votre boutique en ligne, créez une campagne Adwords pour rapidement faire venir vos premiers visiteurs. Au bout de quelques jours ou semaines (en fonction de votre budget), vous verrez que certains mots clés sortent du lot et vous apportent des ventes.

Le choix des mots clés de votre boutique en ligne n’est pas une étape anodine. Cette étape pourrait vous éviter des perdre inutilement plusieurs mois à travailler le référencement naturel de mots clés inintéressants, inaccessibles ou inefficaces commercialement.


Bonus : Atelier d’Introduction au Référencement E-commerce


Comment Augmenter Votre Trafic Sans Budget Marketing

Le marketing est le facteur numéro 1 de réussite d’une boutique en ligne récemment créée. Il doit être utilisé dès le lancement du site. Mais si vous vous concentrez uniquement sur des stratégies traditionnelles de génération de trafic comme la publicité en ligne, les réseaux sociaux ou la création de partenariats avec des sites complémentaires, vous passez à côté d’’une foule de clients.

Les stratégies que je vais vous présenter dans cet article vont vous aider à augmenter jusqu’à deux fois votre trafic sans dépenser un euro.


1. Utiliser des Variantes de Longue Traîne

La solution de facilité consiste souvent à se concentrer sur des mots clés courts et génériques qui représentent un fort volume de recherches dans Google. Mais en réalité, plus de la moitié du trafic de votre site provient des recherches de « longue-traîne » composées de trois, quatre ou cinq mots, et parfois plus.

Si vous voulez avoir moins de concurrence sur les mots clés que vous ciblez, attaquez-vous aux mots clés de longue traîne. Ce sera plus facile pour votre site d’obtenir une top position et de convertir les visites obtenues en ventes en comparaison de mots clés plus courts et plus recherchés.

Voici comment vous pouvez faire apparaitre les pages de votre boutique sur des recherches de longue traîne et booster vos chiffres de visites :


Identifier les Mots Clés de Longue Traine

Prenons l’exemple d’une boutique en ligne qui vend la caméra GoPro Hero2 et qui veut optimiser la page produit présentant cet article pour qu’’elle reçoive plus de trafic. Commencez par rendre visite à Google Keyword Planner pour connaitre toutes les variations suggérées sur le nom de votre produit. Une autre technique consiste à faire une simple recherche Google puis de regarder la liste des recherches associées qui va vous être affichée en bas de page.

Voici à quoi ressemblent les recherches associées pour « GoPro Hero2 » (le nom officiel du modèle) :

longue-traine-referencement-google


Utiliser ces Variations dans le Contenu de Votre Page

Etant donné que notre fiche produit est relativement bien optimisée pour le terme « GoPro Hero2 » (si vous n’avez pas encore optimisé vos pages produit, vous devriez commencer par là), il ne sera pas nécessaire d’utiliser mot-pour-mot chacune des expressions de longue-traine dans notre page.

On va plutôt modifier le contenu existant de notre page afin d’ajouter les variations uniques à la fin de « GoPro Hero2 » pour nous positionner sur ces recherches des internautes.

Si on reprend l’image du dessus, notre objectif est de saupoudrer notre contenu avec les mots entourés en rouge :

longue-traine-optimisation-referencement-ecommerce

Certaines de ces variations ne seront pas pertinentes. Les noms d’entreprises, par exemple, ne vous intéressent pas. Peut-être aussi que vous utilisez déjà certaines de ces variations dans la description de votre produit.

Mais très souvent, cette technique permet de découvrir quelques pépites de longue-traine qui vont vous aider à vous positionner sur de nouveaux termes de recherche et à augmenter votre trafic.


2. Sortez du Lot Grâce aux Rich Snippets

Les Rich Snippets (aussi appelés Extraits Enrichis) sont des résultats de recherche qui incorporent des informations relatives au prix d’un produit, son stock et les avis et notes qu’il a reçu. Ils permettent à vos clients potentiels d’en savoir plus sur un produit ou un site en consultant simplement les résultats de recherche, sans avoir à visiter le site.

Les Rich Snippets sont très puissants dans la mesure où ils peuvent augmenter le nombre de personnes qui cliquent sur votre page jusqu’à 30%. C’est une amélioration significative pour une technique aussi facile à implémenter !

Si l’alternative est d’augmenter votre budget marketing ou publicitaire de 30%, vous comprenez toute de suite pourquoi c’est aussi intéressante.

rich-snippet-exemple-extrait-enrichi-ecommerce

La méthode pour insérer des Rich Snippets aux pages de votre site varie en fonction de la plateforme que vous utilisez. Si vous êtes un client Clicboutic, envoyez-nous simplement un e-mail à support@clicboutic.com.

Une fois votre fichier d’Extraits Enrichis prêt, vous pouvez utilisez l’Outil de test des données structurées de Google pour vérifier qu’il n’y a pas de problème d’affichage.

Les Rich Snippets peuvent prendre du temps avant d’apparaitre dans les résultats de recherche, soyez patient 😉


3. Google Authorship et Miniatures Vidéo

En plus des Rich Snippets sur vos produits, Google vous permet d’augmenter la visibilité de vos pages dans ses résultats de deux autres manières : Google Authorship et les miniatures vidéos.

La première technique consiste à signaler à Google les contenus que vous avez rédigés pour faire apparaitre votre photo à côté du lien de votre site dans les résultats de recherche. Les miniatures vidéo sont des miniatures qui illustrent le contenu d’une vidéo intégrée dans une page de votre boutique. Cette photo apparait également à côté du lien vers votre site.

Dans les deux cas, ces techniques ont un impact prouvé sur le taux de clics de vos liens dans Google.

google-authorship-vignette-video-miniature-referencement

Quand utiliser chacune de ces techniques ? Cela dépend bien sûr du contenu publié sur votre site, des produits que vous vendez et de vos objectifs.

Google Authorship peut être un bon choix pour booster la visibilité du blog de votre entreprise dans les recherches de vos prospects liées à vos produits. En ce qui concerne les miniatures vidéo, elles peuvent être un bon moyen de faire ressortir vos démonstrations de produits ou vos tutoriels, par exemple.

Google Authorship est facile à configurer si vous avez un profil Google+. Pour en savoir plus, jetez un oeil à ces guides de Webrankinfo et Emarketinglicious.

Pour ajouter les miniatures vidéo, vous allez devoir créer un sitemap vidéo pour Google. Vous pouvez le faire manuellement dans votre compte Webmaster Tools comme expliqué dans cet article. Pour plus de détails sur l’optimisation du référencement et les miniatures vidéo, cet article devrait vous intéresser.


4. Rédiger des Titres et des Descriptions Irrésistibles

Le Meta Title et la Meta Description sont le titre et la description qui apparaitront dans Google pour chacune des pages de votre site. Ils sont très importants et influencent la décision de cliquer de vos prospects.

En rédigeant un titre et une description captivants, vous augmenterez le nombre de personnes qui cliqueront sur vos liens. En revanche, si vos textes sont sans intérêt (ou pire : une liste de mots clés), vous ne verrez jamais la couleur de vos visiteurs !

Dans les résultats de recherche ci-dessous, nous avons 3 exemples autour des lunettes.

exemple-meta-description-titre-optimise-optimisation-referencement

Les 2 premiers se ressemblent sensiblement et mettent tous les deux en avant une description basique de leurs produits. Le troisième résultat met l’’accent sur des aspects plus intéressants : « SATISFAIT ou REMBOURSE » écrit en majuscule et « 2nde paire à 1€ » se concentrent sur :

  • Les prix avantageux
  • La satisfaction client
  • Le choix

Honnêtement, vous pouvez encore faire LARGEMENT mieux que ce titre et cette description. Considérez ces éléments comme les arguments publicitaires que vous exposeriez à vos prospects s’ils se trouvaient en face de vous.

Utilisez cet emplacement pour montrer que vous êtes un expert qui sait de quoi il parle et expliquer les bénéfices à acheter chez vous plutôt que sur Amazon. Ce n’est pas pour autant que vous ne devriez pas optimiser ces deux éléments avec les mots clés importants pour le référencement de vos pages. Simplement, vous pouvez vous contenter de saupoudrer votre mot clé le plus important dans le titre et la description tout en écrivant un contenu attractif pour votre audience.

Passez en revue chacun des produits de votre boutique Clicboutic et modifiez leur titre et leur description en vous aidant de ce tutoriel.


5. Boostez Votre Structure de Liens Internes

Si vous voulez obtenir des liens externes de qualité pour votre boutique en ligne, j’ai fait un classement des meilleures techniques pour y arriver dans cet article.

Mais, ce serait dommage de vous limiter aux liens externes qui sont si difficiles à acquérir lorsqu’il suffit de faire quelques modifications sur votre propre site pour remonter dans les classements des moteurs de recherche.

Si votre objectif est d’augmenter la position d’une page spécifique de votre boutique en ligne dans Google, ajoutez un lien vers cette page un peu oubliée sur les pages de votre site à forte « autorité ». Cette technique a pour effet de distribuer une partie de l’autorité de la première page vers la seconde – ce qui contribue à un meilleur classement dans Google.

Voici comment suivre cette méthode :

  • Faites une liste des pages les plus importantes pour votre business et dont vous voulez améliorer la position dans Google
  • Déterminez quelles pages ont le plus d’autorité et bénéficient du meilleur « link juice » sur votre site
  • Mettez un lien vers les pages que vous voulez faire remonter sur les pages à forte autorité
  • Ajoutez ce lien de manière naturelle (une liste de 127 liens dans le pied de page de votre page d’accueil n’est pas naturelle par exemple) en intégrant une ancre qui utilise le mot clé sur lequel vous cherchez à référencer la page de destination

Votre page d’accueil est, a priori, la page qui a la plus grande autorité sur votre site. Pour découvrir quelles pages ont le plus d’autorité, entrez l’URL de votre site dans Moz Explorer. Cliquez ensuite sur l’onglet « Top Pages » puis triez les résultats en cliquant sur « Page Authority » pour afficher les pages les plus importantes en premier.

autorite-domaine-page-lien-interne-maillage-clicboutic

Cette technique élémentaire pour influencer la structure des liens internes de votre site peut être complétée par des méthodes plus sophistiquées comme expliqué dans cet article.


Des Petites Modifications pour un Gros Trafic

Il existe des dizaines (des centaines ?) de techniques différentes pour augmenter le nombre de visiteurs de votre boutique en ligne. Certaines sont payantes, d’autres sont gratuites mais demandent beaucoup de temps pour générer des résultats…

Les astuces présentes dans cet article vous demanderont de petites modifications, ne vous coûteront rien et auront impact immédiat sur le trafic de votre site. Qu’est-ce que vous attendez pour vous mettre au travail ?

Comme toujours, je serais ravi de répondre à vos questions ou d’apprendre de vos propres techniques dans les commentaires ci-dessous !


Comment créer le buzz sur internet

Nous lançons aujourd’hui une série d’interviews qui seront un peu le fil rouge de ce blog cette année. Nous avons en effet souhaité partager avec vous l’expérience d’entrepreneurs Clicboutic à succès. Pour cela, nous leur avons demandé comment ils avaient réussi à créer le buzz sur internet, comment ils avaient fait pour lancer leur business au tout début alors que personne ne les connaissait, qu’ils ne bénéficiaient ni d’un bon référencement ni de couverture presse permettant de les propulser de l’anonymat à la lumière.

Il s’agit ici de la principale préoccupation exprimée par les entrepreneurs du net qui nous contactent lorsqu’ils montent leur site. Aussi, plutôt que de vous raconter nous aussi les mêmes success stories que l’on lit partout (Airbnb, Uber…), nous avons privilégié les témoignages de personnes qui comme vous ont lancé leur entreprise de décoration, de bijoux, ou d’accessoires pour téléphones.

Que leur boutique leur assure un complément de revenus ou bien soit devenue une PME employant une dizaine de personnes, ils ont tous réussi à faire de leur rêve de création d’entreprise une réalité.

Cette semaine, nous avons donné la parole à Valérie Sanyas qui vend des bijoux de sa création dans sa boutique éponyme.

boutique de vente de bijoux

Valérie Sanyas, boutique Clicboutic de vente de bijoux

1. Bonjour, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs du Blog de Clicboutic

Après un parcours dans la mode, création de ma marque de vêtement (sur la France et l’international ), styliste au sein de bureaux de style, et une interruption pour élever mes enfants, je suis revenue à mes premières amours : la mode et tout ce qui gravite autour par le biais du bijoux, 15 ans après!

2. Comment est née votre entreprise Valérie Sanyas et où en êtes-vous aujourd’hui ?

Suite à un travail sur moi et en accompagnement , j’ai identifié que mon métier de créatrice me manquait terriblement. Naturellement j’ai commencé quelques créations pour moi qui on rencontrés un vif succès auprès de mes amies et collègues de travail. Le site internet sans trop de moyens était la solution idéal pour commencer et mesurer l’impact de mon produit sur d’autres clientes autres que mon entourage proche. Aujourd’hui cette même collection plait toujours autant elle est devenue ma ligne intemporelle. On peut la trouver dans plusieurs boutiques et sur plusieurs sites de vente en ligne. En 2016 l’objectif est de la vendre à l’international.

3. Comment avez-vous fait pour attirer vos tout premiers clients sur votre site ?

Les premiers clients sont arrivés par miracle? La seule chose que j’ai faite et c’est peut être la raison de ces premières ventes, est que j’ai appliqué à la lettre tous les recommandations données pour booster son site. Les mots clés, multiplier les sites et réseaux sociaux et rédiger un blog pour bénéficier au plus vite d’un bon référencement naturel. Des newsletters de façon régulière, beaucoup de distribution de carte de visite et des opérations de ventes privées et le bouche à oreille. Certaines clientes ont acheté sur mon site après avoir découvert mes bijoux lors de ces manifestations.

4. Quel a été votre meilleur coup marketing ?

Les Pop ups triés sur le volet (car il y en de plus en plus et tous ne sont pas forcement intéressants) et particulièrement ceux en partenariat avec un groupe de presse. L’Escabeau avec le magazine Marie France m’a permis de vraiment décoller. Mon site a enregistré beaucoup plus de ventes au même moment.

5. Quelles sont vos astuces pour fidéliser la clientèle et inciter vos clients à dépenser à nouveau sur votre site ?

Les outils que propose Clicboutic sont vraiment bien dans l’onglet Marketing => relance clients. Cela m’a permis de fidéliser certains de mes clients.

6. Utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Oui, Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Instagram, Pinterest, et j’ai créé des vidéos.

7. Avez-vous déjà été citée dans les médias ? Si oui, comment avez-vous obtenu cette couverture presse ?

Oui dans Grazia, et deux fois dans Marie France. Sur des blogs aussi. Ce sont grâce aux nombreux pop ups que je fais que je suis remarquée par des blogueuses et parfois par la presse. Pour Marie France c’est grâce à leur Pop Up que j’ai obtenu déjà deux parutions dans leur magazine.

8. Quelle est la prochaine étape pour votre boutique ?

Faire une refonte de mon site, blog et boutique en ligne pour être encore plus pro. Augmenter mes points de vente physiques pour augmenter ma visibilité, prendre une attachée de presse.

A retenir

– Donnez l’occasion à vos prospects de découvrir vos produits « dans la vraie vie ». Les pop ups, ces magasins éphémères et parfois itinérants vous permet d’aller à la rencontre de vos clients, de tisser une relation qui se poursuivra en ligne.- Clicboutic met des fonctionnalités marketing à votre disposition. Utilisez-les. Vous verrez que quelques minutes de configuration vous permettront d’augmenter significativement votre chiffre d’affaires.

3 stratégies marketing que vous n’utilisez pas …et vous avez tort !

En tant que fournisseur d’une solution ecommerce, nous sommes tous les jours en contact avec des vendeurs sur internet qui nous demandent des conseils pour augmenter leurs ventes.

Beaucoup d’entre vous semblez avoir testé de nombreuses techniques et faites preuve d’audace et d’imagination.

Mais parfois, c’est astuces marketing sont coûteuses ou extrêmement chronophages.

Aussi, nous allons partager avec vous aujourd’hui 3 stratégies trop peu utilisées et pourtant très efficaces afin de toucher une plus vaste cible et de convertir plus de prospects.

1. Utilisez la fonction Relance des paniers abandonnés

Relance panier abandonne de la Redoute
Si vous êtes connecté sur le site de la Redoute et ajoutez des produits à votre panier mais ne finalisez pas votre achat, vous recevrez un email comme celui-ci.

Si vous êtes connecté sur le site de la Redoute et ajoutez des produits à votre panier mais ne finalisez pas votre achat, vous recevrez un email comme celui-ci.
Avez-vous idée du pourcentage de personnes qui mettent un produit dans le panier d’une boutique en ligne, mais n’achètent pas au final?

5%? 10%?

Non, entre 56% (étude Statista) et 68,55% (étude du Baymard Institute conduite auprès de gros e-commerçants). On peut imaginer que les taux d’abandon sont peut-être plus faibles pour les plus petites boutiques ecommerce, mais tout de même, fournir tant d’efforts pour attirer les visiteurs sur votre site et faire en sorte qu’ils mettent vos produits dans leur panier pour…. pschitt… ne pas concrétiser la vente, c’est rageant!

Le site Statista a analysé les raisons qui pouvaient pousser les internautes à ne pas finaliser leur achat.

Comme vous pouvez le lire ci-dessous (si vous ne parlez pas anglais, demandez-nous la traduction), les raisons sont diverses et tiennent aussi bien de la fiabilité de la plateforme e-commerce (site qui crashe) que d’un manque d’informations préalablement fournies par le vendeur (modes de livraison, devise) ou bien tout simplement des doutes du consommateur (“Ai-je vraiment besoin de ce produit ? Ne trouverai-je pas moins cher ailleurs?”)

Raisons qui poussent les clients à ne pas finaliser leur achat

Pour pallier cela, Clicboutic vous propose une fonction de relance des paniers abandonnés disponible avec le plan Clicboutic Plus.

Activez-là, vous pourrez ainsi récupérer 15% de paniers en moyenne (étude interne menée auprès d’e-commerçants Clicboutic).

2. Inscrivez vos produits dans Google Shopping

Stratégie marketing : référencez vos produits chez Google Shopping

Dans notre dernier article consacré au référencement, nous avons observé ce qui se passe lorsque l’on tape “robe noire”.

résultat Google images

En haut à droite figurent en bonne position les résultats des produits inscrits sur la plateforme de Google Shopping.

Contrairement aux annonces Adwords qui ne sont que des annonces texte, ces liens publicitaires sont accompagnés d’images et attirent donc immédiatement l’attention. Il est en outre facile de voir si le produit présenté ou pas nous plait.

Cela a son importance car si vous présentez une robe noire qui n’est pas celle que recherche l’internaute, il ne cliquera pas sur votre annonce et vous ne paierez donc rien.

Google Shopping se rémunère en effet uniquement lorsqu’une personne clique sur votre annonce et est redirigée vers votre site. En cela, manager une campagne Google Shopping est relativement similaire à la gestion d’une campagne Adwords et vous devez penser un peu de la même manière le budget que vous êtes prêt à y consacrer.

Sachez en outre que la plupart des internautes ne savent pas qu’il faut payer pour y figurer et confondent souvent Google Shopping avec un comparateur de prix neutre et objectif. Ils ont donc tendance à penser que les articles présentés dans Google Shopping sont parmi les plus avantageux d’un point de vue financier.

Clicboutic propose à tous ses commerçants l’intégration avec Google Shopping et si vous avez la moindre question à ce sujet, n’hésitez pas à appeler nos conseillers.

3.Commencez une newsletter… maintenant

Newsletter delamaison pour faire revenir les clients sur le site

Un exemple d’une newsletter Delamaison

On croit souvent à tort la newsletter réservée aux blogueurs et infopreneurs. Certains nous ont dit “J’ai mis un maximum d’informations sur le site, pourquoi ajouter une newsletter?”

Mais une adresse email, c’est aujourd’hui ce qui a le plus de valeur. En effet, nous vérifions nos emails en permanence. Lorsque quelqu’un vous donne son email, c’est qu’il vous autorise à communiquer avec lui, à lui proposer vos produits quand vous le souhaitez.

Vous n’avez donc pas à attendre et espérer qu’il se rende à nouveau sur votre site.

Pour cela, n’hésitez pas à installer des outils peu chers, voire gratuits, comme Mailchimp (gratuit jusqu’à 2000 contacts) qui permet de collecter et d’envoyer des newsletters à vos abonnés. Pour cela, il vous suffit de modifier quelques lignes de code sur votre boutique Clicboutic.

Car si Clicboutic vous offre des templates pour vous faciliter la vie, nous vous autorisons également à modifier le code de votre boutique pour la personnaliser selon vos envies.

Pour inciter les internautes à s’inscrire à votre newsletter vous pouvez leur promettre:

– des réductions exclusives
– des invitations à des ventes privées
– un coupon de réduction sur leur première commande

Je suis persuadé que vous trouverez sans peine l’argument qui les incitera à vous confier leur précieuse adresse email.

Alors, êtes-vous prêt à augmenter durablement votre taux de conversion et à améliorer de manière significative vos ventes?

A très bientôt!

3 idées reçues sur le marketing e-commerce

Lancer un nouveau business est toujours une aventure passionnante et enrichissante. Se lancer dans le e-commerce peut sembler encore plus excitant. Vous pouvez vous réveiller avec votre idée de business et avoir votre propre boutique en ligne le soir-même.

Toutefois, quel que soit le type de business que vous montez, qu’il s’agisse d’une boutique physique en ligne ou bien d’une boutique physique, votre priorité doit être de séduire le client, de vous faire connaître et d’amener les prospects à dépenser chez vous.
Bien sûr, nous sommes de plus en plus nombreux à faire notre shopping sur internet, ce qui offre de nombreuses opportunités aux e-commerçants.
Mais le commerce en ligne présente des défis qui lui sont propres et le webmarketing mériterait d’être mieux connu.

Voici en effet 3 idées reçues sur le marketing e-commerce dont vous devez vous empresser de vous défaire.

Idée reçue n°1 : Si vous avez de super produits, les gens achèteront chez vous

Avoir de bons produits est indispensable à la réussite d’une boutique, c’est indéniable. Pour autant, c’est loin d’être suffisant. Si vous êtes un revendeur, il est fort à parier que l’on peut retrouver vos produits ou bien des similaires chez vos concurrents. Pour vous démarquer, il vous faut donc créer un univers qui vous est propre, proposer une expérience utilisateur différente.
Que pouvez-vous faire pour vous différencier de la concurrence?

Pour répondre à cette question, prenez le temps de comprendre votre clientèle cible et ses besoins. A-t-elle besoin de conseils personnalisés sur l’utilisation de vos produits sous forme d’articles de blog ou bien de tutos vidéos?
Si vous vendez des produits de beauté ou bien des articles de décoration, votre clientèle en sera certainement friande.

Vos prospects sont-ils sensibles aux promotions? Prenez des enseignes comme la Redoute ou Vertbaudet. Si elles ont autant de succès, c’est en partie parce qu’elles offrent des promotions en permanence. La chasse au meilleur coupon de réduction fait même partie du jeu et donne l’impression aux clients de faire un bonne affaire.
Attention toutefois avant d’utiliser cette stratégie. Elle est généralement réservée aux commerçants qui font de gros volumes de vente. Dans le cas contraire, vous risquez de n’attirer que des clients dont la principale préoccupation est un bas prix et ce positionnement ne pas convenir à tout le monde.

Idée reçue n°2 : Le chiffre d’affaire, c’est le plus important

Vous avez besoin de faire du chiffre d’affaire pour payer vos matières premières, vos dépenses de fonctionnement, vos salariés si vous en avez et votre propre salaire. Alors bien sûr, le chiffre d’affaire et la marge que vous réalisez sont très importants.

Cela dit, il vous faudra prendre en compte d’autres paramètres si vous souhaitez améliorer revenus et marge de manière significative et saine sur le long terme.
Certains sont fournis par Google Analytics : le taux de rebond permet de savoir combien de personnes visitent d’autres pages que celles sur laquelle elles ont atterri (ce qui signifie qu’elles font des recherches sur votre site et traduit un véritable intérêt pour le contenu de votre site). Vous pouvez également vous fixer des objectifs en termes de taux de conversion (c’est à dire nombre de clients / nombre total de visiteurs par jour, semaine ou par mois).

C’est l’analyse des ces paramètres qui vous permettra d’avoir une vision plus claire de la manière dont se comportent les visiteurs sur votre site et donc d’adapter votre stratégie commerciale et marketing en conséquence.

Idée reçue n°3 : Dès que le site est en ligne, les internautes affluent

Vous avez un beau site, bien désigné et attirant. Vous avez de super produits.
Il vous manque l’équivalent du facteur le plus important pour les boutiques physiques : un bon emplacement.
Dans le e-commerce, un bon emplacement, c’est la première page de Google pour les mots-clés que vous visez, ou mieux encore le top 3 qui retient 70% des visiteurs.
Pour cela, il n’y a pas 36 solutions. Vous devez travailler votre référencement (SEO en anglais).
Le SEO, c’est à la fois la combinaison d’un contenu de qualité sur votre site (astuce : un blog, cela peut aider considérablement) et de liens qui pointent vers votre site.
Nous avons écrit plusieurs articles à ce sujet que nous vous invitons à relire :

– 5 Conseils SEO rapides pour le Ecommerce
– Le Guide Complet pour devenir un Maître du Référencement E-commerce
– Quels Mots-Clés travailler pour mon Référencement Naturel?

Clicboutic est optimisé pour que vos boutiques profitent d’un bon référencement. Alors, j’insiste, prenez le temps d’appliquer nos conseils (je pense notamment à l’importance de bien définir le titre SEO, la meta-description et l’url de chacune de vos pages).

Par ailleurs, mettez en place une campagne de communication dès le lancement de votre site pour le faire connaître et n’hésitez pas à investir dans les Google Adwords pour attirer un trafic, certes payant, mais qualifié, sur votre site dès sa mise en ligne.
J’espère que vous ne tomberez pas dans le piège de ces 3 idées reçues. Il est vraiment important de comprendre que faire du shopping sur internet est avant tout une expérience. Souvent les internautes utilisent internet pour faire des comparatifs entre produits et recueillir les avis d’autres clients, en particulier lorsqu’il s’agit d’articles dont les prix sont les plus élevés.
Au final, il y a moins d’articles qu’on ne le pense qui se prêtent à l’achat d’impulsion.

C’est pourquoi il est important que vous fournissiez une expérience aussi riche en informations qu’agréable à vos utilisateurs. C’est cela qui vous permettra de rendre votre business prospère.

Les 5 sujets de blog qui passionneront les clients de votre boutique en ligne

La semaine dernière, nous nous sommes demandé si tenir un blog parallèlement à sa boutique e-commerce avait du sens et valait l’investissement en temps que cela requiert.

Nous en sommes convaincus: oui, tenir un blog permet réellement d’attirer de nouveaux clients car :

– les conseils prodigués donneront envie à vos lecteurs d’acquérir vos produits et permettront de répondre aux questions qu’ils se posent sur leur utilisation.

– tout ce contenu lié à votre marché/univers vous permettra de multiplier vos chances d’être bien classé par les moteurs de recherche pour les mots-clés que vous visez.

Pour autant, vous vous demandez certainement de quoi parler et comment créer régulièrement du contenu intéressant. En effet, passée l’euphorie des premiers mois, on voit très souvent des blogs s’essouffler et les publications se tarir peu à peu.

Aussi, pour éviter la panne d’inspiration et créer des articles qui intéresseront réellement vos clients et prospects, voici 5 types d’articles qui font mouche à tous les coups.

1. Les tutoriaux ou pas à pas

Ces articles commencent souvent par « Comment… ». Si vous vendez du tissu, vous pourrez ainsi écrire un article sur « Comment réaliser une salopette avec ce tissu liberty ? » et si vous vendez du mobilier, un article sur « Comment recréer une ambiance scandinave dans votre salon? ».

L’idée est donc d’expliquer comment utiliser au mieux vos produits, de les mettre en valeur et de rassurer vos prospects encore hésitants en les prenant par la main.

Vous remarquerez d’ailleurs que les articles et objets que vous avez mis en avant dans de tels tutos sont ceux qui se vendront le mieux.

Si vous avez du mal à vendre certaines références, n’hésitez pas leur consacrer un tuto : vos stocks fondront à vue d’œil.

tuto blog ecommerce
My Little Mercerie explique sur son blog comment réaliser des sandales à partir de produits de sa boutique.

2. Les interviews d’experts

Ces interviews permettent de délivrer du contenu de valeur à vos lecteurs et de vous imposer comme une référence dans votre secteur d’activité.

Je suis passionnée de déco et je me régale de chaque nouvel article publié sur The Socialite Family.

Sa fondatrice ne fait pas la promotion de produits qu’elle vend dans sa boutique en ligne mais quand elle interview des professionnels de la décoration qui ont magnifiquement relooké leur maison, j’ai très envie de savoir où acheter les merveilles qui habillent leurs intérieurs.

recommandations-produits-blog
Mobilier d’un bel appartement présenté dans un article du blog The Socialite Family

3. Les photos de clients

Les articles de blog mettant en scène les produits que vous avez déjà vendus comptent parmi mes favoris.

Non seulement vos prospects voient vos produits en situation, mais ils les voient chez des personnes qui leur ressemblent, qui les utilisent quotidiennement.

Les photos ne sont pas des photos de professionnels, elles n’ont pas été prises en studio, donc vos prospects en déduisent qu’elles « ne mentent pas ».

Dans ce type d’articles, non seulement vous rassurez vos prospects en leur montrant que d’autres vous ont déjà fait confiance, mais vous leur prouvez également que vos produits sont aussi beaux en vrai qu’en photo sur votre site.

La mode s’est emparée de cette tendance et l’on trouve même certains sites qui offrent des bons d’achats aux jeunes femmes dont les photos sont publiées.

chicwish-photo-vêtement-porté
Chicwish met des photos de clientes sur ses fiches produits. Vous pouvez faire de même sur le blog de votre boutique en ligne.

4. La référence à une célébrité

Il s’agit des articles intitulés « Le …. selon {nom d’une personne connue} » par exemple. Citez le maître absolu du sujet que vous traitez et vous serez sûr d’attirer l’attention des lecteurs.

Vous vendez des produits de beauté ? Ecrivez un article sur « Les secrets de beauté de Charlize Theron » et citez les produits qu’elle aurait pu utiliser dans votre boutique.

La personne connue n’a pas participé à votre article et pourtant vous pouvez capitaliser sur son nom. Avec un tel titre, votre article se fera plus visible au milieu des flux Twitter de votre audience et interpellera les personnes qui ont un certain intérêt pour le sujet que vous traitez.

Oh my node, boutique de vente de nœuds papillons sur internet l’a bien compris et a ainsi publié une série d’articles sur les célébrités qui portent des nœuds papillon.

promotion-produit-célébrité
Oh My Node mise sur le nom de Steve Jobs pour faire la promotion de ses nœuds papillon.

5. Les réactions à l’actualité.

Vous pensez certainement que vos produits sont intemporels et n’ont que peu de choses en commun avec l’actualité et les grands événements de ce monde.

Eh bien détrompez-vous, vous trouverez toujours une façon de parler de vos produits, en évoquant l’actualité … des stars par exemple.
Si vous vendez des articles de puériculture, faites un article sur la nursery idéale de la princesse Charlotte de Cambridge.

Je suis sûre que vous ne manquerez pas d’imagination et prendrez du plaisir à écrire de tels articles.

Voici donc selon moi les 5 types d’articles qui interpellent et intéressent le plus souvent les lecteurs.
En voyez-vous d’autres?
Lesquels de vos articles ont-ils eu le plus de succès?

To blog or not to blog, that is the question

L’une des questions les plus fréquentes que nous recevons et de savoir si vous devez bloguer pour attirer plus de clients.

Cette question est pertinente car écrire régulièrement de nouveaux articles est chronophage et lorsque l’on gère tout(e) seul(e) son business, il y a des arbitrages à faire, des priorités à établir et la question du blogging fait débat.

En règle générale, nous conseillons à nos commerçants de bloguer. Aujourd’hui, notre blog nous permet d’attirer une bonne partie de nos prospects et de maintenir le lien avec vous via notre newsletter.

Notre blog contribue donc activement à nos efforts commerciaux, aussi bien dans le recrutement de nouveaux e-commerçants que dans la fidélisation de nos clients.

Bloguer: les avantages pour le gérant d’une boutique en ligne

– Le blog vous permet de donner plus d’informations sur vos produits à vos clients, de fournir des conseils d’utilisation ou bien des mises en scènes alléchantes de vos produits.
– Il donne un visage plus humain à votre entreprise. Vous pouvez adopter un ton moins sérieux/ impersonnel que sur le reste du site et tisser une relation plus personnelle avec vos clients.
– Tenir un blog est extrêmement bon pour votre référencement. Google aime les contenus mis régulièrement à jour. Or vous ne changerez pas votre homepage tous les 4 matins. De plus, chaque nouvel article sur le blog vous donne l’occasion de créer du contenu riche en mots-clés et donc d’apparaître plus rapidement dans les premiers résultats de recherche pour les mots-clés que vous convoitez.
– Ce que vous écrivez sur votre blog y restera tant que votre site sera en ligne. Cela signifie qu’un prospect peut tomber sur un article que vous avez écrit 2 ans auparavant, être séduit par vos produits et les commander dans la foulée.
Votre blog est donc votre meilleur agent commercial. Il assure votre promotion jour et nuit, même pendant vos vacances.

Blog d'entreprise

L’étude commence à dater, mais d’après une étude menée par Hubspot en 2009 auprès de ses clients, les entreprises qui bloguent attirent 55% de visiteurs en plus, sont plus citées par d’autres sites web (elles reçoivent 97% de liens entrants en plus), ce qui est excellent pour la notoriété et le référencement. Enfin, elles ont 434% de pages indexées en plus, c’est-à-dire d’autant plus de chances que quelqu’un visite votre site.

Remarque : les pages indexées sont les pages affichées dans les résultats de recherche, soit 148 000 résultats pour le site www.nespresso.com au moment de ma recherche par exemple.

pages-indexées-e-commerce

Toutefois, écrire un blog n’est pas une activité à prendre en dilettante si vous souhaitez être lu, produire du contenu de qualité et susciter des réactions et commentaires.

Voici quelques conseils pour créer des articles de blog passionnants :

Soignez la mise en forme

Pour qu’un article soit facile et agréable à lire, prenez le temps de le mettre en forme.

Cela signifie:

– Ajouter des images
– Espacer les paragraphes
– Mettre en gras et/ou en couleur les phrases les plus importantes

Un article de blog est avant tout une conversation

Ecrire un article de blog, c’est engager une conversation avec vos lecteurs. Par conséquent, écrivez comme vous parlez et oubliez certaines formalités de la langue écrite française « traditionnelle ».

Vous pouvez également apostropher votre lecteur et lui demander de réagir à ce que vous écrivez. N’hésitez d’ailleurs pas à conclure vos articles par des questions ouvertes. Cela vous permettra d’obtenir un retour d’expérience de vos lecteurs et peut-être de créer un débat dans les commentaires qui enrichira le contenu de vos articles.

Un blog doit être alimenté régulièrement.

Tenir un blog demande de la constance et si vous ne l’alimentez pas régulièrement, il pourra donner l’impression que votre site est à l’abandon.

Par conséquent, soyez assidus et publiez régulièrement de nouveaux articles.
Toujours selon Hubspot, plus les entreprises alimentent fréquemment leur blog, plus elles acquièrent de nouveaux clients.

fréquence-publication-blog

Toutefois, je pense qu’il faut être réaliste en ce qui concerne les blogs d’entreprise : les lecteurs ont tendance à beaucoup moins commenter les articles qu’ils ne le feraient sur ceux de blogueurs « amateurs » (déco, cuisine, couture, voyages, etc…).

Cela peut créer une véritable frustration, l’impression de d’écrire dans le vide et au final, la tentation d’abandonner. Ce serait vraiment dommage pour toutes les raisons évoquées ci-dessus.

Acceptez que la plupart des lecteurs ne commenteront pas vos articles. Les blogueurs le plus souvent livrent des détails de leur vie personnelle, font entrer leurs lecteurs dans leur sphère intime ce qui permet de créer un lien plus fort. Nous n’attendons pas cela d’un blog d’entreprise. Nous attendons juste qu’il donne un maximum d’informations sur les produits qui sont vendus en boutique et sur leur univers.

Alors efforcez-vous d’écrire des articles les plus informatifs possibles et vos efforts en termes d’acquisition de nouveaux clients seront récompensés.

Et surtout, n’hésitez pas à demander à vos clients de vous envoyer des photos de vos produits chez eux car les lecteurs de votre blog en seront particulièrement friands.

J’espère que ces quelques conseils vous auront convaincu de vous mettre dès à présent à la rédaction de votre blog. Pour lier votre blog à votre site Clicboutic, je vous invite à consulter cet article.

Je vous donnerai dans un prochain article des conseils pour créer des articles riches et variés qui fidéliseront vos lecteurs et vous aideront en cas de panne d’inspiration.

A votre tour. Tenez-vous un blog? A-t-il eu un rôle à jouer dans l’acquisition de nouveaux clients?

Le Guide Complet pour Devenir un Maitre du Référencement E-commerce

Le référencement est un apprentissage qui peut vite nous dépasser. Il y a tellement d’informations sur le web. Sans compter les débats d’initiés où les soi-disant « experts » se contredisent. Bref, vous pouvez facilement passer des mois à essayer de tout comprendre.

Sinon, vous pouvez investir 15 minutes de votre temps à la lecture de ce guide pour acquérir des bases solides sur le fonctionnement du référencement.

Je me suis concentré sur les concepts les plus importants à maitriser pour vous transmettre des connaissances pratiques que vous pourrez commencer à utiliser immédiatement. Si vous lisez et assimilez tout ce qui se trouve dans ce guide du référencement e-commerce, vous serez mieux formé que 90% des propriétaires de boutiques en ligne. Pour moi, ça fait de vous un véritable maitre de l’optimisation du référencement.

Assez parlé ! Commençons par nous intéresser à ce qui a le plus de valeur pour le référencement de votre site : les liens.


Critère de Classement #1 : Le Lien Tout-Puissant

C’est un fait solidement établi, les liens entrants sont le critère le plus important de votre classement dans les moteurs de recherche. Afin de déterminer un classement, Google s’intéresse à plusieurs statistiques de votre site :

Nombre de Liens Pointant vers une Page

Le nombre de liens vers une page spécifique influence énormément la manière dont cette page sera classée.

Nombre de Liens Pointant vers un Domaine

Le nombre de liens pointant vers le domaine de votre site est tout aussi important que les liens vers une page spécifique. Ainsi, au moment de classer cet article, Google prendra avant tout en compte le nombre de liens qui pointent vers Clicboutic.com.

Plus le nombre de liens vers votre domaine est élevé, plus vous augmentez vos chances d’être considéré par Google comme un domaine de confiance et une source d’information fiable dont les pages sont classées en haut des résultats de recherche.

C’est pour cette raison qu’un article d’actualité publié par Le Monde est immédiatement promu en top position par Google pour le mot clé principal, alors qu’une page plus ancienne avec plus de liens ne va pas décoller dans les classements de recherche.

De Quoi Parlent les Liens

L’ancre textuelle d’un lien – les mots cliquables, comme celui-ci – ont un fort impact sur les mots clés pour lesquels votre page et votre domaine seront classés dans Google. Si une portion significative, des liens de votre site inclut l’expression « verre à vin », vous serez bien mieux classé sur « verre à vin » dans les résultats de recherche.


Tous les Liens ne sont Pas Egaux

Bien que le nombre de liens soit pris en compte par Google, la qualité de ces liens est encore plus importante pour bien se classer dans les moteurs de recherche. La qualité d’un lien est la somme de 3 critères :

1. Qualité de la Page où Apparait le Lien

Plus une page est considérée comme réputée et autoritaire (qui fait référence dans son domaine) par Google, plus le lien posté sur cette page vers votre site vous aidera à bien vous classer. L’indicateur le plus connu pour évaluer l’autorité et la réputation d’une page est le PageRank.

PageRank est un indicateur mis au point par Google qui nous permet d’avoir une idée de l’opinion de Google vis à vis d’une page. Cet indicateur est fourni sous la forme d’une échelle allant de 0 à 10. Plus la note d’une page est élevée, plus celle-ci est considéré comme faisant autorité.

Etant donné que c’est une échelle logarithmique, un PageRank de 4 n’est pas deux fois meilleur qu’un PageRank de 2 mais probablement 5, 10, 50 fois meilleur. Personne ne le sait avec précision. Mais ce n’est pas linéaire.

Comme pour la plupart des mécanismes internes à Google, la formule exacte utilisée pour mesurer le PageRank est inconnue. Mais on sait que le PageRank mesure combien d’autres pages affichent un lien vers une page donnée et l’autorité de ces pages d’origine. Pour mesurer le PageRank d’une page, je vous recommande ces plugins pour Chrome et Firefox.

pagerank-outil-module-referencement-site

2. Qualité du Domaine où Apparait le Lien

Google s’intéresse aussi à la qualité du domaine pour déterminer le poids d’un lien vers votre site. Si Le Monde publie un lien vers votre boutique, sur une page de son site qui n’a pas de PageRank, Google donnera quand même beaucoup d’importance à ce lien car il estime que lemonde.fr est un site extrêmement fiable (= « autoritaire« ).

Google ne propose pas d’indicateur spécifique pour mesurer l’autorité d’un domaine, mais vous pouvez vous faire une idée en jetant un oeil au PageRank de la page d’accueil d’un site. Il existe également un indicateur créé par l’équipe de Moz qui s’appelle Domain Authority que vous pouvez obtenir en utilisant leur outil gratuit MozBar ou en entrant l’URL d’un site dans Open Site Explorer.

3. Critères Internes d’Optimisation des Liens

Les liens permettent de transférer le PageRank d’une page à l’autre. Si une page (A) affiche un lien vers un seul site (B), la page (B) bénéficiera au maximum du PageRank de la page d’origine (A). En revanche, si une page affiche des liens vers 50 domaines différents, le PageRank transféré sera partagé entre les 50 liens de cette page. Vous avez donc plus intérêt à recevoir un lien d’une page qui affiche peu de liens pour en profiter à plein.

L’emplacement du lien joue également un rôle important dans le bénéfice que vous tirez d’un lien vers votre site. Plus le lien est placé haut sur la page d’origine, plus Google donnera de poids à ce lien.


Subtilités du Rôle des Liens pour le Référencement

Nombre de Domaines Uniques qui Affichent un Lien

Le premier lien que vous recevez de la part d’un domaine sera toujours le plus puissant. Tous les liens suivants que ce domaine pourra publier auront beaucoup moins de valeur. Pourquoi ? Google voit les liens comme une nouvelle recommandation, un vote de confiance de la part d’une source unique. Du coup, des recommandations répétées (des liens supplémentaires) d’une même source comptent beaucoup moins.

Le nombre de domaines uniques qui affichent un lien vers votre site est donc un indicateur important pour votre référencement. Bien que cet indicateur ne prenne pas en compte l’autorité des pages, cela vous donnera une bonne idée de la visibilité et de la popularité d’un site et du nombre de sources uniques qui « se portent garantes » pour ce site. Open Site Explorer peut vous aider à connaitre le nombre de domaines uniques qui affichent un lien vers votre site, comme ci-dessous :

liens-domaines-referencement-seo-linkbuilding-linking

La Puissance des Liens Internes

Beaucoup de marchands font l’erreur d’investir énormément de temps à obtenir des liens entrants en oubliant d’optimiser les liens de leur propre site, sur lesquels ils ont pourtant la main ! La structure interne des liens (la manière dont vous liez les pages de votre site entre elles) peut être très puissante.

Assurez-vous de créer des liens vers les pages internes de votre boutique en ligne en utilisant les mots clés sur lesquels vous souhaitez être bien positionné dans Google. De la même manière, réfléchissez bien à la manière dont vous organisez la navigation de votre site.

Même si les liens internes auront peu d’effet sur l’autorité/le PageRank de votre site, ils sont très efficaces pour influencer les mots clés sur lesquels une page spécifique se classera dans Google.

Les Liens Profonds

Un « lien profond » est n’importe quel type de lien qui pointe vers un domaine mais pas vers sa page d’accueil. En comparant le nombre de liens profonds d’un site avec son nombre total de liens, vous pourrez vous faire une idée de la qualité du contenu publié par ce site et de l’intérêt que les gens ont pour son contenu.

Ce ratio (nombre de liens profonds/nombre total de liens) ne fait pas partie des indicateurs les plus suivis des référenceurs. C’est pourtant une technique de référencement encore très efficace.

Pour commencer, les liens profonds sont un bon moyen pour Google de comprendre que votre site offre un contenu apprécié par les gens. C’est également un excellent moyen pour vous d’optimiser des pages profondes sur des recherches de longue traine, c’est à dire des mots clés plus spécifiques, sur lesquels il est plus facile de se positionner dans les classements de recherche.

En adoptant une stratégie de liens profonds (plutôt que de créer exclusivement des liens vers votre page d’accueil), vous pourrez vous classer plus rapidement sur les mots clés de longue traine qui vous intéressent tout en augmentant l’autorité globale de votre site.

Sur-Optimisation des Ancres Texte

En optimisant les ancres texte de vos liens sur les mots clés les plus rentables pour votre boutique en ligne, vous pouvez vite vous faire déclasser par Google. Penguin, une des récentes mises à jour de son algorithme a fortement pénalisé les sites qui ont sur-optimisé les ancres des liens pour se positionner sur un mot clé spécifique.

C’est quoi une « sur-optimisation » ? Cela correspond à une forte concentration des mêmes mots clés dans les ancres des liens vers votre site. En général, ça se produit lorsque quelqu’un essaye de se classer le plus haut possible sur un mot clé donné.

Pour vous donner un exemple, quand les gens partagent naturellement le lien d’un site, ils utilisent différentes méthodes et expressions. Si une page parle de scrapbooking, il y a des chances que les liens vers cette page ressemblent à ça :

« je suis tombé sur ce super site de scrapbooking – dites-moi ce que vous en pensez ! »

« Bonnes vidéos sur le scrapbooking : http://www.scrapbooking.com/intro »

« J’ai appris le scrapbooking sur ce site. »

Vous avez sûrement remarqué les différences dans les liens et le fait qu’ils ne sont pas forcément optimisés sur un mot clé (« ce site »). Mais pour les sites trop pressés de bien se classer sur le mot clé « scrapbooking », leur stratégie de liens ressemblera sans doute à ça :

« Jetez un oeil à ce site de scrapbooking »

« Consultez des cours de scrapbooking ici »

« Nous proposons les meilleures ressources sur le scrapbooking du web »

Si vous êtes capable de remarquer que ces liens ne sont pas naturels, Google aussi. D’ailleurs, Google est désormais beaucoup plus sévère avec les pages et les domaines dont le profil de liens est sur-optimisé.

Au moment d’attaquer le référencement de votre site, veillez à n’obtenir qu’une poignée de liens optimisés sur des expressions riches en mots clés. La majorité des liens vers votre site doit être obtenue naturellement et sans optimisation particulière.

Liens Nofollow

En général, un lien est considéré comme un vote ou une recommandation d’un site vers un autre. Mais dans le cas où un site héberge du contenu publié par d’autres utilisateurs, le propriétaire du site n’a pas forcément envie de « se porter garant » (c’est à dire, donner un lien) pour chacun des liens que les utilisateurs publient sur son site. Mais empêcher les gens de partager des liens (sur les forums ou les commentaires de blog, par exemple) réduit nettement l’intérêt d’une communauté.

Google a justement introduit les liens « nofollow » en 2005 pour résoudre ce problème. Les liens nofollow ont exactement la même apparence que des liens normaux mais ils ne transfèrent pas de PageRank (ou d’autorité) au site vers lequel il y a un lien. Cela permet aux webmasters de laisser les gens partager des liens sur leur site sans « donner leur vote » OU partager les dividendes de son référencement au site. Les liens nofollow sont considérés de la même manière par Yahoo et Bing.

Il existe des outils spéciaux pour distinguer les liens normaux et les liens nofollow. La différence se fait au niveau du code HTML et est invisible à l’oeil nu. Pour ceux d’entre vous qui ont eu l’occasion d’utiliser le HTML, la différence entre les deux liens ressemble à ça :

no-follow-google-lien-seo-linkbuilding

Pour repérer les liens nofollow, un plugin comme SearchStatus pour Firefox est bien pratique. Lorsque le plugin est activé, les liens nofollow seront surlignés en rose, comme ci-dessous :

nofollow-lien-referencement-seo-linking

Au moment d’évaluer l’intérêt pour votre référencement d’un site, pensez à vérifier que les liens que vous recevrez de ce site sont des liens normaux. S’il s’agit de liens nofollow, vous pourrez quand même obtenir des clics et des visites mais cela n’aura aucun impact sur votre classement pour les moteurs de recherche comme Google.


Critères On-Page de Classement

Les critères de classement « on-page » (optimisation des pages de votre site) ont perdu de leur importance au fur et à mesure que les moteurs de recherche affinaient leurs algorithmes. Il y a 10 ans, vous pouviez vous contenter d’écrire 200 fois le même mot clé dans votre page (on appelle ça le bourrage de mots clés) et vous classer en haut des résultats de recherche !

Cette période est désormais révolue. Et si les critères d’optimisation des pages ne sont plus aussi prépondérants, ils restent importants pour votre classement. Si vous utilisez Clicboutic, les différents éléments ci-dessous peuvent être configurés pour chacune des pages de votre boutique depuis votre interface d’administration Clicboutic.

Meta Title

Le titre Meta d’une page sert à décrire ce dont parle cette page. C’est l’élément d’optimisation on-page qui a le plus d’influence. Google donne beaucoup de poids au Meta title pour déterminer sur quel mot clé une page sera classée. Le titre Meta apparait à deux endroits : en haut de la plupart des navigateurs internet et comme titre principal dans les résultats de recherche Google.

titre-meta-referencement-seo

Utilisez les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous classer dans le Meta title de votre page. Autre point important, plus un mot clé est placé au début du titre, plus vous avez de chances de vous classer sur ce mot clé.

Titres de Page

Les titres de page, qui sont identifiés par les balises HTML h1, h2, h3, influencent également le classement d’une page. Vous avez ainsi plus de chances de bien vous positionner sur un mot clé lorsque vous utilisez ce mot clé dans les différents titres de votre page.

titre-seo-referencement-h1-h2-html

Meta Description

La meta description est un bout de texte que vous fournissez aux moteurs de recherche pour qu’ils puissent l’afficher en-dessous du titre dans les résultats de recherche.

meta-description-optimisation-ctr-seo-google

La meta description n’a pas d’impact sur votre référencement, mais c’est un outil TRES important pour augmenter le taux de clics de vos liens dans les résultats Google. Il faut considérer la meta description comme une annonce publicitire. Rédigez une description captivante pour attirer l’attention et les clics des visiteurs potentiels au moment où ils consultent les résultats de recherche.

Texte On-Page

Il y a quelques années, tout le monde était obsédé par la « densité de mots clés », c’est à dire la proportion d’un mot clé dans un texte. Une forte densité de mot clés ne contribue plus à un bon référencement.

Plutôt que d’essayer d’écrire un texte optimisé pour les moteurs de recherche, concentrez-vous sur votre audience ! Qu’est-ce qui les intéresse, quelle information peut leur être utile, quelles questions peuvent-ils se poser ?

Si vous avez bien optimisé votre Meta title et vos titres, que vous obtenez quelques liens vers cette page, ça devrait être suffisant pour bosster vos positions de recherche.

En général, je m’assure que mon mot clé se retrouve une ou deux fois dans le texte de ma page et c’est bon. Essayer d’optimiser davantage votre texte sera sans doute une perte de temps. Et vous prenez le risque de nuire à la lisibilité de vos visiteurs.


Trouver le Bon Equilibre entre Référencement et Lisibilité

Quand il s’agit d’écrire des titres et des descriptions Meta efficaces, vous devez faire autant attention à l’impact sur votre référencement que sur la lisibilité de votre texte pour vos visiteurs.

« Apprenez le Scrapbooking grâce à nos Experts en Scrapbook & nos Conseils Scrap-booking » est peut-être un super titre du point de vue du référencement mais c’est bourré de mots clés et peu « vendeur ». Du coup, vous aurez du mal à obtenir les clics de visiteurs potentiels. Voici un titre plus équilibré :

« Apprenez le Scrapbooking grâce à nos 200 Vidéos Créatives »

Ce Meta title conserve l’avantage de placer le mot clé principal au début du titre tout en donnant une raison beaucoup plus convaincante de visiter cette page. Inclure les mots clés que vous ciblez dans le titre est important, mais il est encore plus important de rédiger un titre qui donne envie au visiteur de découvrir votre page.

Un classement en haut de Google n’est pas très utile si personne ne clique sur votre lien donc assurez-vous de rédiger des titres et des descriptions Meta captivantes. Trouver le bon équilibre entre un texte efficace pour le référencemet et qui retient l’attention de votre audience est primordial.


Réseaux Sociaux et Référencement

Google a confirmé à plusieurs reprises que les réseaux sociaux étaient maintenant pris en compte dans l’algorithme utilisé pour classer les sites – surtout pour les résultats en temps réel.

Donc plus vous avez de J’aime, de Tweets et de +1, plus vous augmentez vos chances de bien vous classer dans Google et dans les autres moteurs de recherche. Et même si les critères sociaux ont un rôle plus mineur que les liens et les éléments d’optimisation on-page, leur influence va continuer à augmenter avec le temps.

Du coup, si vous avez trouvé ce guide utile, merci de le partager en cliquant sur votre réseau social préféré en haut de l’article. Comme vous le savez, vous aiderez cette page à bien se classer dans les résultats de recherche !


Autres Critères d’Influence de Votre Classement

Les critères qui suivent sont connus pour incluencer les classements de recherche.

Vitesse du Site

Ca vous énerve quand un site met des heures à charger ? Google aussi. Le temps de chargement des pages est maintenant un critère de classement.

La vitesse d’une page ne semble pas être un critère majeur mais c’est une bonne chose d’avoir des pages qui se chargent rapidement pour votre référencement et pour l’expérience de vos visiteurs.

Pour vous aider à identifier les problèmes qui ralentissent vos pages, Google a créé PageSpeed Tools. Utilisez-le pour analyser vos pages et obtenir des recommandations pour améliorer vos temps de chargement.

Statistiques d’Interaction avec Vos Pages

Il est fort probable que certains indicateurs clés comme le taux de clics, le taux de rebond et le temps passé sur une page sont utilisés dans les critères de classement de Google.

En gros, plus il y a de gens qui cliquent sur votre lien dans les résultats de recherche et plus longtemps ils restent sur votre page, plus il y a de chance que cette page contienne un contenu de qualité et que Google vous récompense en vous faisant remonter dans ses classements.

En prenant la peine d’écrire des titres et des descriptions Meta qui attirent l’attention, vous devriez pouvoir augmenter votre taux de clics assez facilement. Il faudra ensuite offrir un excellent contenu pour conserver les visiteurs sur votre site.

Ratio de Publicité

Le nombre de publicités que vous affichez sur votre site peut impacter négativement vos classements, surtout si vous utilisez Google AdSense.

Mais si vous avez un site e-commerce, ça ne devrait pas être un problème, étant donné que vous ne devriez JAMAIS afficher de publicité pour d’autres sites sur votre boutique en ligne ! Autrement, vous perdez toute crédibilité ainsi que des visiteurs au profit d’autres sites. Si vous avez besoin d’avoir de la publicité sur votre site e-commerce pour faire de l’argent, il y a un gros problème avec votre business model, votre niche ou votre marketing.

Ancienneté du Nom de Domaine

Il y a beaucoup de spéculation sur le rôle que l’âge d’un nom de domaine (la date à laquelle le domaine a été indexé par Google pour la première fois) a sur son classement dans les moteurs de recherche. Les domaines les plus vieux bénéficieraient ainsi d’un boost significatif en « autorité ».

Cependant, Matt Cutts, un des porte-paroles de Google, a indiqué que si un domaine peut prendre un à deux mois pour apparaitre dans les résultats Google, il n’y a pas d’avantage particulier à utiliser un domaine établi.

Alors même si tout le monde ne sera pas d’accord avec moi sur ce dernier point, je ne vous recommande pas de lâcher 5000€ pour un nom de domaine qui aurait été enregistré dans les années 90 dans l’espoir de booster le référencement de votre site.


Posez-moi Vos Questions !

Si vous retenez tout ça, vous aurez déjà une bonne compréhension de ce qui influence les classements de Google pour mettre en oeuvre votre propre stratégie de référencement.

Si en revanche, après avoir lu ce guide, vous pensez qu’il est préférable de confier ce travail d’optimisation à notre équipe, envoyez-nous un e-mail à seo@clicboutic.com !

Vous avez des questions concernant cet article ? Vous pensez que je suis à côté de la plaque sur un critère ? Ajoutez votre commentaire à la fin de cet article et je ferai de mon mieux pour vous répondre.


Les 3 Piliers d’une Stratégie de Contenu E-commerce Efficace

Je vous ai déjà expliqué pourquoi votre boutique en ligne a intérêt à développer une stratégie de contenu (ici) et comment démarrer raisonnablement (ici).

Mais, pour beaucoup d’entre vous, mettre en place une stratégie éditoriale efficace relève encore du challenge.

Trouver des idées, créer le contenu puis le publier demande pas mal d’efforts. De nombreux marchands estiment qu’ils n’ont ni le temps ni les moyens de le faire régulièrement.

Heureusement pour vous, ces 3 conseils pour une stratégie éditoriale durable devraient vous permettre d’y voir plus clair :


Etape 1 : Trouvez une bonne idée comme fondation à tous vos autres contenus

Une idée brillante devrait toujours être au coeur de votre stratégie éditoriale. Mais contrairement à ce que vous pourriez croire, il est inutile de chercher constamment de nouvelles idées.

Il vaut mieux produire un contenu original que vous forcer à publier un nouveau contenu à l’intérêt limité, tous les jours ou toutes les semaines.

Vous pouvez très bien créer un seul contenu tant qu’il est suffisamment riche pour pouvoir être élargi à d’autres domaines reformulé dans un autre format. De cette manière, un contenu peut suffire à remplir votre calendrier éditorial sur les semaines ou les mois à venir.

Commencez par créer un contenu solide et conséquent – un guide d’achat, un e-book ou même un magazine – comme fondation à vos prochains contenus.

Gardez toujours à l’esprit que votre contenu doit être considéré comme utile et désirable par votre audience. Lors la rédaction de votre contenu, soulignez les conseils utiles, les chiffres clefs, les citations, les illustrations, listes de tâches etc. pour ensuite les ré-utiliser dans d’autres articles mais aussi dans vos tweets, sur Instagram ou Pinterest.

Voici un excellent exemple de ce que fait Herschel Supply

Prenez exemple sur ce que fait la marque de sacs Herschel Supply, distributeur d’équipements de voyage.

L’an dernier, ils ont lancé The Journal, une publication bi-annuelle gratuite qui contient des articles, des interviews et des photos. The Journal est une opportunité pour eux de présenter leurs collections, de raconter leur histoire et de créer un univers autour du style de vie promu par la marque.

Même si cette stratégie ne correspond pas à votre budget, vous pouvez adapter leur approche à vos besoins. En créant une fois un contenu ambitieux, beau et facilement partageable, Herschel peut ensuite ré-utiliser The Journal sous la forme d’autres publications – articles en ligne, photos Instagram, etc. – basées sur le contenu d’origine du magazine.

big-content-marketing-strategie-editoriale-1
big-content-marketing-strategie-editoriale-2
big-content-marketing-strategie-editoriale-3


Etape 2 : Re-formulez & re-contextualisez votre contenu

Une fois votre contenu de base identifié et créé, il vous faudra le diviser pour le publier sous de nouvelles formes. Les plateformes sur lesquelles vous publierez et les formats (texte, image, vidéo) utilisés seront très différents d’une boutique à l’autre et en fonction du contenu d’origine. Mais voici quelques bonnes pratiques à suivre :

  • Publiez des articles sur votre blog et ceux des autres. Vous pouvez publier des extraits de votre contenu original ou profiter d’un article pour développer et approfondir un des thèmes que vous aviez abordé dans votre « gros contenu ». Cela vous permettra de produire rapidement de nouveaux articles pour votre blog ou sur un autre site en tant qu’invité.
  • Postez vos images sur Instagram, Facebook et Pinterest. Vous pouvez également tirer des citations ou des conseils issus de votre contenu original pour les transformer en images à partager sur les réseaux sociaux préférés de vos clients. Utilisez PicMonket pour créer facilement de belles images, Imgur pour les héberger gratuitement et les partager et ReciteThis pour créer des citations graphiques.
  • Publiez des Vidéos sur Youtube. Si votre contenu d’origine contient un manuel, une notice de montage, bref des instructions, créez une vidéo pour mettre vos tutoriels en scène.
  • Créez des tableaux de comparaison et des listes d’achat. Si vous aviez présenté plusieurs produits dans votre contenu, créez un tableau qui facilite leur comparaison pour vos clients (dans le cas de produits techniques) ou un lookbook (pour la mode).
  • Publiez des témoignages ou des avis d’experts. Si vous avez interviewé des clients ou des experts pour la rédaction de votre contenu, tirez en des témoignages et mettez les sur votre site, vos réseaux sociaux, ou même dans le descriptif de vos produits.
  • Créez des infographies. Votre contenu d’origine contient-il des statistiques ou des résultats de recherche ? Créez des infographies tirées de ces données pour les partager sur votre blog et sur les réseaux sociaux. Utilisez infogr.am si vous cherchez un outil gratuit.
  • Envoyez des newsletters. Morcelez votre contenu en plusieurs parties afin de les communiquer par le biais de newsletters thématiques. Commencez par suivre nos conseils puis envoyez vos campagnes newsletters le bon jour.

Grâce à des reformulations efficaces de The Journal, Herschel Supply partage de nombreuses publications sur son blog mais aussi sur Instagram, Pinterest ou Facebook.

Une photo tirée de The Journal publiée sur Facebook
Une photo tirée de The Journal publiée sur Facebook
Une photo tirée de The Journal publiée sur Instagram
Une photo tirée de The Journal publiée sur Instagram
Une photo tirée de The Journal publiée sur Pinterest
Une photo tirée de The Journal publiée sur Pinterest

Faites quand même attention à ne pas abuser de la reformulation lorsque vous publiez ces contenus. Votre objectif est d’être le plus efficace possible.

Cette méthode est donc réservée aux réseaux sociaux que vos prospects visitent. Par exemple, si vos recherches montrent que vos clients potentiels ne fréquentent pas Instagram ou Vine, ne perdez pas de temps à publier vos contenus reformulés sur ces sites.

De la même manière, un texte identique ne doit pas apparaitre sur deux sites différents. Prenez la peine de le ré-écrire. Autrement, Google considérera ce contenu comme dupliqué – ce qui aura pour effet de pénaliser le classement de la page où apparait ce contenu.


Etape 3 : Analysez vos résultats puis répétez

Pour chaque morceau de contenu reformulé, analysez les résultats obtenus en termes de trafic, d’engagement (l’intérêt de votre audience peut-être mesuré par le nombre de partages, de « likes » et de commentaires) et de conversion.

Utilisez ces indicateurs pour orienter la production de vos futurs contenus. Si votre cible de gourmets est plus réceptive aux recettes de cuisine illustrées en 5 minutes qu’à vos citations de grands chefs, privilégiez ces contenus en conséquence.

Restez attentif aux commentaires de vos clients. Par exemple, si quelqu’un pose une question dans les commentaires, il est sûrement intéressant d’y répondre dans un article dédié.

Enfin, n’oubliez pas de réutiliser les commentaires d’autres utilisateurs. Par exemple, si votre e-book reçoit de bonnes critiques, tweetez-en des extraits pour générer encore plus de buzz.

C’est tout pour cette fois ! J’espère que ça vous sera utile et que vous aurez trouvé l’inspiration pour votre propre stratégie de contenu !