Assouplissement du statut auto-entrepreneur

Comme vous le savez peut-être, le statut d’auto-entrepreneur permet à des particuliers de se lancer dans l’entrepreneuriat en s’affranchissant de nombreuses contraintes administratives. Parmi ses avantages, on peut citer une inscription et radiation extrêmement simplifiées (faisables entièrement sur Internet), et des avantages fiscaux comme la franchise de TVA.

Toutefois, ces privilèges ne s’appliquent que si le chiffre d’affaires de l’entreprise reste en-deçà d’un certain seuil. Une fois ce seuil dépassé, par exemple, l’auto-entrepreneur ne bénéficie plus de sa franchise de TVA et doit donc la facturer en plus à ses clients et la reverser à l’État. Il doit également payer l’impôt sur les sociétés (soit 33.3% de ses bénéfices) au lieu du forfait actuel — 1% du chiffre d’affaires pour les commerçants.

Les seuils actuels sont fixés à 80300 € de chiffre d’affaires annuel pour les activités commerciales et 32100 € pour les prestations de services. Mais Hervé Novelli, le secrétaire d’État aux PME initiateur de la réforme, et François Baroin, nouveau ministre du Budget, se sont mis d’accord en avril dernier pour assouplir ces règles et faire preuve “d’un esprit d’ouverture” pour les milliers d’auto-entrepreneurs déjà susceptibles de franchir ces seuils.

Auto-entrepreneur ?

Voici quelques détails sur le nouveau statut autoentrepreneur.

Le statut d’auto-entrepreneur est entrée en vigueur le 1er janvier 2009.

Le gouvernement a mis en place un site internet où vous pouvez retrouver toutes les informations concernant ce nouveau statut et vous inscrire en ligne. Gros succès puisque plus de 50 000 personnes se sont déjà inscrites depuis le 1er janvier.

Les prévisions d’Hervé Novelli, Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, sont de 200 000 auto-entrepreneurs pour 2009.

A qui s’adresse ce nouveau statut ?

Ce statut est ouvert depuis le 1er janvier 2009, aux étudiants, salariés du public et du privé, professions libérales, retraités et demandeurs d’emploi.
Cependant il ne sera accessible qu’aux personnes dont le revenu fiscal de référence par part de quotient familial ne dépasse pas 25195 € soit :
– pour un célibataire (une part) : 25 195 €
– pour un couple (deux parts) : 50 390 €
– pour un couple avec un enfant (deux parts et demi) : 62 987 €

Quelles sont les démarches administratives pour lancer ou arrêter son activité ?

50 000 auto-entrepreneurs, et vous ?

Comme vous le savez sans doute, le statut d’auto-entrepreneur est en vigueur depuis le 1er janvier 2009.
Déjà 50 000 personnes se sont inscrites sur le site officiel, cette inscription étant la seule démarche à réaliser pour commencer son activité en toute légalité.

Tout le monde a droit à ce statut d’auto-entrepreneur — y compris les fonctionnaires, qui, jusqu’ici, n’avaient pas le droit d’exercer une activité professionnelle en dehors du service de l’État.

Tout se passe sur le site lautoentrepreneur.fr : l’inscription, les déclarations, les paiements. L’État attend plus de 200 000 auto entrepreneurs en 2009.

Peu de charges, une réelle simplicité du statut, un minimum de démarches administratives : pour tous ceux qui étaient rebutés par la complexité de la SARL vous n’avez plus d’excuse pour ne pas vous lancer dans l’e-commerce.

Et vous, vous être auto-entrepreneur ?

Comparer les différentes offres de livraison

En se lançant dans l’e-commerce, on se retrouve rapidement confronté à la problématique de la livraison. Si Colissimo semble une solution incontournable pour la grande majorité des cyber-marchands, il existe de nombreuses offres concurrentes qui peuvent être pertinentes pour des besoins spécifiques. Seulement, jusqu’ici, il était assez difficile de prendre le recul nécessaire pour comparer ces offres.

C’est en partant de ce constat que Jean-Baptiste Renié (un ancien de chez Chronopost) a décidé de développer un comparateur de prix spécialisé dans le secteur de la livraison.

Envoi Moins cher

EnvoiMoinsCher s’adresse en priorité aux TPE/PME, mais peut également intéresser les vendeurs sur plate-formes telles qu’Ebay ou PriceMinister, voire les particuliers.

Le fonctionnement est simple : l’internaute entre la date et le lieu d’envoi, l’adresse de livraison, le poids du colis et sa taille. D’affichent ensuite les offres de livraisons classées selon leur prix ou leur délai.

Liste des offres de livraison

EnvoiMoinsCher souhaite s’ouvrir à plus de partenaires dans le courant de l’année prochaine et pourrait ainsi comparer les offres des coursiers et des points relais en plus des transporteurs plus traditionnels.

Facteurs influençant le chiffre d’affaires par Zippy

Voici un article très interessant de Zippy, un vendeur de T-Shirt dont vous pourrez trouver la boutique ici

Sans vouloir être trop sérieux ni prétendre sortir une étude scientifique sur le sujet, je vous livre en vrac les quelques petites observations que j’ai pu faire.

Derrière mon écran, je suis un témoin privilégié du comportement des internautes. Je dispose également de quelques outils statistiques qui me permettent d’élaborer des hypothèses sur ces comportements.

Je vais tenter de vous en faire une petite liste basée sur ma courte expérience de cyber marchand et sur la base d’un panel certainement pas représentatif de la réalité:

Les facteurs négatifs :

Les évènements politiques : génèrent une inquiétude qui n’est pas favorable à l’e-commerce. Pendant les dernières élections présidentielle, j’ai par exemple pu clairement constater, l’avant et l’après deuxième tour.
La météo : les effets peuvent être de deux sortes. Une météo trop belle et les internautes quittent écran et clavier, une météo trop maussade et le besoin de t-shirts ne se fait pas ressentir de la même manière (il peut y avoir aussi un effet contraire…

Créer son entreprise…

Pour pouvoir vendre sur internet il n’y a pas de secret : comme pour vendre dans la « vraie vie » il indispensable d’avoir le status de commerçant c’est-à-dire créer son entreprise et obtenir la saint graal : le n° de SIRET.

Pourtant, malgré certaines apparence la procédure est loin d’être compliquée et coûteuse : il est désormais possible de créer son entreprise en quelques jours avec un capital d’un euro sans aucune compétence juridique particulière.

Vous trouverez des conseils détaillés sur le site de l’APCE (Association pour la création d’entreprise) ici ou vous rendre dans la chambre de commerce et d’industrie de votre région.

Les commerçants et les artisans ayant déjà un n° de SIRET peuvent bien sûr vendre sur internet sans aucune formalité spécifique.

Et vous, quel est votre expérience sur la création d’entreprise ?

Choix de votre marque

L’un de vos atouts marketing majeurs est le nom de votre boutique en ligne. Accordez-y une importance toute particulière.

Nous vous recommandons vivement de choisir un nom à la fois facile à retenir et différent des noms les plus courants sur Internet. Proche de la question du nom de la boutique, se pose celle du choix d’un nom de domaine adapté. Le nom de domaine est la partie de votre adresse Internet qui se trouve derrière « www. ».

Par exemple, le nom de domaine d’Office Depot est officedepot.com tandis que celui d’Eddie Bauer est eddiebauer.com. Le site d’Office Depot se trouve donc à l’adresse www.officedepot.com et celui d’Eddie Bauer à l’adresse www.eddiebauer.com.

Afin d’éviter toute confusion, il est recommandé de choisir un nom de domaine le plus proche possible du nom de votre entreprise. Ceci permettra également à vos clients de trouver plus facilement votre site.

Par exemple, les clients à la recherche du site d’Eddie Bauer tenteront certainement de saisir l’adresse www.eddiebauer.com dans leur navigateur Web. Non seulement le nom de domaine doit être proche du nom de votre société, mais il doit aussi être court,

50% Complete

Abonnez-vous et recevez nos prochaines stratégies par mail

Vous ne recevrez jamais de SPAM. Uniquement mes meilleures stratégies de croissance.

Vous recevrez 1 stratégie par mois. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.